Camions

Voici un Unimog homologué agriculture

On l’oublie mais Mercedes-Benz a produit des tracteurs.  Les « gros » Mercedes-Benz MB-trac ont été lancés il y a 30 et 40 ans. Retour sur le MB-trac 1800 dernier cousin de l’Unimog.

Le Mercedes-Benz MB-trac 1800 Intercooler fort de 132 kW/180 ch a été présenté au salon Nordagrar qui s’est déroulé du 13 au 17 Juin 1990 à Hanovre. Ce nouveau porte-drapeau de la gamme est aussi l’ultime développement de la gamme de tracteurs lancée par Mercedes-Benz trente ans auparavant. Le MB-trac 1800 Intercooler est issu du MB-trac 1600 turbo doté d’une puissance de 115 kW/156 ch, au catalogue depuis 1987. C’est notamment la puissance issue du 6 cylindres OM 366 LA de 6 litres de cylindrée avec son intercooler qui a apporté ce surcroît de nerf et qui a fait du 1800 Intercooler l’un des tracteurs de référence du monde agricole de l’époque.

Dix ans avant le lancement de ce 1800 Intercooler, Mercedes-Benz avait lancé le MB-trac 1500, alors au top de la gamme des tracteurs étoilés. Ce modèle a fait ses débuts il y a 40 ans au salon DLG – à Hanovre du 12 au 18 Septembre 1980. Son 6 cylindres type OM 352 H développait 110 kW/150 ch. Le dossier de presse du lancement, signé Mercedes-Benz, était enthousiaste : “Ce tracteur a suffisamment de puissance pour s’en sortir, même lorsque les conditions de travail deviennent difficiles, comme labourer des sols humides et lourds pour travailler sur des pentes. Les interruptions dans la traction dues aux passages de vitesses sont ainsi largement évitées. L’étagement serré des rapports de la boîte à 12 vitesses avant et 12 vitesses arrière permet d’adapter très précisément la vitesse au processus de travail.”

Le cousin à multiples facettes de l’Unimog

Les MB-trac 1500 et 1800 Intercooler faisaient partie de la famille lourde (type 442 et 443) des tracteurs Mercedes-Benz nés en 1976. La gamme proposait aussi des versions légères (série 440 depuis 1972) et moyennes (type 441 depuis 1982). En 1987, cette gamme de MB-trac revue comportait 8 modèles, allant du MB-trac 700 (50 kW/68 ch) au 1600 turbo (115 kW/156 ch), permettant de couvrir un très large spectre d’applications agricoles et municipales, également couronnée de succès dans les mondes de la sylviculture et de la construction. Avec ce spectre, le MB-trac complétait celui de l’Unimog, techniquement lié de façon étroite. Si l’Unimog a su impressionner les agricultures avec ses capacités en tout-terrain et sa vitesse d’exploitation sur route, le tracteur a ouvert de nouvelles voies dans les domaines purement agricoles.

Nombre d’agriculteurs connaissent les qualités de l’Unimog comme partenaire depuis 1949. En 1972, le MB-trac a repris les qualités intrinsèques de ce dernier en l’appliquant au monde des purs tracteurs agricoles. Contrairement aux classiques tracteurs de l’époque, il était en effet équipé d’origine de quatre roues motrices, de quatre roues de taille égale, d’un poste de conduite central, d’un puissant système hydraulique de commande à l’arrière comme à l’avant et de trois zones d’arrimage (devant, derrière et au milieu) pour toutes sortes d’accessoires. Au lieu d’une conception classique “en blocs”, le MB-trac disposait d’un robuste châssis échelle. L’essieu avant suspendu et la cabine bien équipée, toute aussi suspendue, offraient un réel confort. Quant à l’essieu arrière rigide arrière, il permettait une stabilité importante pour les travaux des champs.

Les MB-trac et les Unimog utilisaient nombre de pièces communes tout en étant assemblés sur les mêmes chaînes de l’usine de Gaggenau. Dans nombre d’entreprises, agricoles ou non, ces deux-là étaient utilisés concomitamment. Cela avait quelques avantages, notamment sur le plan de l’entretien, comme le montrait un communiqué de presse baptisé « Machines de construction économiques » et daté de 1980. On y lit : “L’utilisation commune des Unimog et des MB-trac permet d’optimiser l’entretien et les réparations de ces deux machines via notre très dense réseau de service et de réparation”.

Innovation continue

L’histoire de cet innovant tracteur a débuté en 1967. Sous la direction de Gustav Krettenauer, le MB-trac, techniquement étroitement lié à l’Unimog donc, a été développé dans l’usine Daimler-Benz de Gaggenau. En 1972, le prototype du MB-trac 65/70 est le premier modèle à faire ses débuts lors de l’exposition DLG à Hanovre. Les visiteurs sont impressionnés par le concept de ce nouveau tracteur et par cette machine polyvalente, adaptée aux grandes exploitations et particulièrement confortable. Tant et si bien que 350 commandes sont enregistrées avant même la fin du salon.

Mercedes-Benz a continuellement développé son MB-trac tout au long de ses vingt années de production. A cette fin, des tests d’endurance en condition réelle ont été organisés en 1979 avec des agriculteurs de la région de Boxberg, dans le Baden-Wurtemberg. Il est ainsi resté fidèle à des principes, repris sur toutes la gamme, quelle que soit la puissance : par exemple, le poids mort du tracteur a été réparti pour que l’essieu avant supporte ainsi 60 % de la masse totale, le reste l’étant par l’essieu arrière. Ceci afin d’avoir une parfaite répartition du poids (50/50) en labourage ou en cas d’arrimage à l’arrière d’un outil lourd.

Le tracteur a pu démontrer cet avantage dans des situations convaincantes – le siège, le volant, les pédales et les instruments peuvent ainsi être tournés de 180° dans la cabine. Ce qui signifie que le MB-trac pouvait aussi être utilisé en sens inverse, l’essieu rigide arrière devenant l’avant. La société Trac-Technic-Vertriebsgesellschaft, fondée en 1987 par Daimler-Benz AG et Klöckner-Humboldt-Deutz (KHD), dévoile cet avantage dans un film publicitaire réalisé en 1990 avec un MB-trac 1800 Intercooler comme vedette. Il y est ainsi mentionné : “En combinaison avec la boîte de vitesses inversée entièrement synchronisée et le siège pivotant unique, le MB-trac est une alternative économique à la transmission intégrale”.

Le MB-trac 1800 Intercooler “Black Edition” du musée

Le dernier des 190 MB-trac 1800 Intercoolers de la série spéciale “Black Edition”, et sa robe spécifique noire métallisée, fait partie de l’exposition permanente du Musée Unimog Museum de Gaggenau. Ce véhicule, prêté par Daimler AG, est exposé aux côtés d’un des premiers MB-trac, depuis l’ouverture du musée en 2006. Le Musée Unimog présente actuellement une exposition baptisée “L’Unimog dans les montagnes”.

Au total, seulement 190 exemplaires de ce “super tracteur” ont donc été produits juste avant que la production des MB-trac ne cesse en Décembre 1991. Ce qui en fait un modèle très recherché de l’active communauté des collectionneurs de tracteurs. Tout amateur qui n’en possède pas un peut d’ailleurs repartir du musée avec un exemplaire. Les visiteurs peuvent découvrir un MB-trac 1800 Intercooler exposé, mais aussi en acheter un – à l’échelle 1/32è.

(avec communiqué MERCEDES)

D'autres articles pourraient vous intéresser