Equipementiers

Carrier Transicold se dévoile pour l’IAA et au-delà

Le groupe Carrier Transicold a révélé ses nouveautés et développements pour le prochain salon IAA Transportation 2022. Un mot d’ordre : électrification, même si celle-ci était déjà engagée depuis 1999. Ces avant-premières ouvrent des perspectives bien au-delà de l’IAA.

C’est dans les locaux de TRS Transportkoeling (acquis en 2016) que Carrier Transicold a installé son centre de recherche et développement et de prototypage des groupes froid électriques. Victor Calvo, président de Carrier Transicold Truck Trailer Refrigeration pour l’Europe, confirme que l’électrification sera un vecteur déterminant de la digitalisation des groupes froid. Le suivi à distance des performances thermiques, et la gestion de l’autonomie électrique, sont des sujets fondamentaux. La multi-nationale américaine estime que l’électrification des groupes froid à court et moyen terme concernera l’ensemble des véhicules, de l’utilitaire léger aux semi-remorques.

Ce que l’on a pu voir dans les locaux de Noordwijk (Pays-Bas) le confirme : les camions gros porteurs ou long-courriers sont aussi concernés. A tous les contempteurs du transport routier, et promoteurs zélés de la densification de l’habitat, Victor Calvo rappelle que « avec la filière de la température dirigée, nous préservons notre mode de vie, que ce soit pour l’alimentation ou pour la santé (…) Plus on vit en ville, plus on a besoin d’une chaîne du froid ». Les discours qui stigmatisent les camions et la réfrigération devraient tenir compte de cette observation de Victor Calvo faite en Afrique « Dans certains pays, plus d’un tiers des denrées alimentaires sont perdues en raison de l’absence de chaîne du froid ». Bien sûr, cette observation n’est pas désintéressée (Carrier Transicold étant également un spécialiste du froid industriel) mais elle remet en perspective les coûts/bénéfices écologiques.

Un plan produit multi-énergies

On se souvient que Carrier Transicold fut un des pionniers des groupes GNV avec repiquage de méthane depuis les réservoirs du camion. Le groupe continue ses offres dans ce domaine et développe une variante compatible avec réservoirs GNL, de quoi ouvrir des marchés sur les ensembles grand-routiers. Seule impasse, la cryogénie. Victor Calvo n’y croit pas, d’une part en raison d’une consommation trop élevée, pénalisant le prix de revient pour l’utilisateur ; d’autre part une forte dépendance aux fournisseurs de gaz industriels.

Le bannissement des moteurs thermiques en 2035 votée par la Commission et le Parlement européen n’inquiète pas l’équipementier : « nos moteurs thermiques sont fournis par des spécialistes de motorisations industrielles et stationnaires. Nous ne dépendons pas de l’industrie automobile » analyse Victor Calvo.

Pour l’électrification, tout a commencé en … 1999. Carrier Transicold a, depuis cette date, retenu une architecture à hybridation série ouvrant la voie aux groupes entièrement électriques. Pour l’IAA 2022, l’actualité portera sur la gamme eCool Neos HE200 pour utilitaires légers pouvant fonctionner sur 12V ou sur des packs batteries dédiés. Les Pulsor eCool pour véhicules utilitaires seront de la partie avec une innovation électrique importante décrite par Jean-Michel Vadecard Directeur Produit de Carrier Transicold Europe: ils peuvent prélever le courant continu (DC) directement dans les batteries de traction, ce qui supprime le besoin d’accumulateurs électriques dédiés (réduction de la masse), d’un convertisseur de courant (gain de rendement électrique) et permet de profiter de la pleine puissance du compresseur sans être limité par l’effet Joule d’un circuit en 12V. Avec 4kW de puissance nominale, l’impact sur l’autonomie du véhicule devrait être limité. Autre bénéfice pour les carrossiers, cela permet un montage par simples branchements.

L’IAA 2022 marquera également l’introduction des groupes Syberia 14 multi-température à montage frontal. Un legs direct du catalogue TRS. Entièrement électriques, ils développent 14kW de puissance frigorifique. Dédiés aux porteurs, ou porteurs-remorquants (pouvant aller jusqu’à 110m3 de volume utile, notamment pour le transport de fleurs ou de fruits), on note un amusant paradoxe : si, à l’origine ils peuvent se placer sous la carrosserie, au niveau des flancs du châssis, avec les camions à batteries l’unité doit être remontée en face avant… comme un groupe froid traditionnel, d’où ce dernier développement de gamme Syberia 14 à montage frontal !

Pour les semi-remorques, Carrier Transicold présentera officiellement le Vector eCool HE19 mono ou multi-températures dont 200 unités circulent déjà dans 10 pays européens auprès de clients tests. Il peut être combiné à l’eAxle et un pack batteries (ces derniers fournis par le spécialiste Portugais ADD Volt, partenaire technique et industriel de Carrier Transicold sur cette gamme de produits). Avec les packs ADD Volt, le branchement électrique stationnaire peut alimenter le groupe froid (pour tenir les compartiments à température de consigne) ou bien alimenter le stockage d’énergie par batteries. Lesquelles peuvent également se recharger en roulant via la génératrice intégrée à l’essieu de la semi-remorque. Un Vector eCool peut donc fonctionner en totale autonomie sans gazole avec son pack de batteries Lithium-Ion (au choix Nickel Manganèse Cobalt ou Phosphate de Fer). La récupération d’énergie cinétique par génératrice intégrée à l’essieu (un équipement fabriqué par Leroy-Sommer) est active au-delà de 25km/h. L’information étant prélevée via le circuit EBS. Ultime bénéfice : ces groupes Vector eCool épargnent 350kg à hauteur de la sellette, ce que les transporteurs apprécieront.

En marge de ces produits électriques, les Carrier Vector HE17 (développant plus de 16kW de puissance frigorifique, disponible en versions City ou Silent), Supra HE et Xarios 8 bénéficient de diverses modifications techniques : nouvelles gammes de puissance, ou améliorations des performances. Notamment via des circuits scellés entièrement intégrés, un compresseur modifiant en continu la vitesse du moteur en fonction de la demande d’air, et de nouveaux échangeurs de chaleurs dits « microcanaux » augmentant la surface d’échange thermique pour un même volume de fluide frigorigène. Une conception présentant un avantage environnemental intéressant : les pertes de fluides frigorigène (puissant contributeurs de gaz à effet de serre, et source de coûts pour les utilisateurs lors de la recharge éventuelle) sont, d’après les données issues des véhicules sous contrat de maintenance Carrier BlueEdge limitées à 3% en moyenne (contre 15% pour les montages traditionnels). Les informations techniques détaillées seront communiquées lors du salon IAA Transportation 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.