Monde

Colère des transporteurs québécois

Les transporteurs québécois sont en colère et le font savoir. Ils s’estiment victimes du mouvement des contrôleurs routiers qui protestent contre le non-respect, selon eux, d’une clause de l’entente qui les lie au gouvernement du Québec. Ces derniers ont décidé d’appliquer une « tolérance zéro » contre les routiers. La profession s’inquiète.

Les contrôleurs ne tolèrent donc plus aucun écart lors des contrôles de poids des camions, des contrôles nombreux dans la Province du Québec en cette période de dégel. Selon les transporteurs, les amendes infligées peuvent atteindre pour certaines une semaine de salaire de conducteur.

Pour l’Association du camionnage du Québec, « On se trompe de cible. Une certaine tolérance existe en temps normal et elle est conforme aux normes en ingénierie. De toute manière, les limites au Québec sont déjà plus sévères que celles en Ontario, par exemple. »

Réponse des intéressés : « on ne peut pas reprocher aux contrôleurs routiers d’appliquer la loi ! ». « C’est triste, parce que nous sommes une industrie qui, pendant plusieurs années, a demandé un meilleur contrôle routier et maintenant, ce sont ces gens-là qui se tournent contre l’industrie et nous en font faire les frais, alors que nous ne pouvons pas régler cette situation-là », a répliqué l’Association du camionnage du Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.