Actu Coronavirus

Coronavirus : Bruxelles veut mettre fin aux files de poids lourds aux frontières

Des axes verts pour camions

La commission européenne a proposé hier une série de mesures aux Etats Membres dont la France afin de mettre fin aux longues files d’attente de camions aux frontières dues aux nombreux contrôles pour lutter contre le coronavirus. Pour éviter des retards dans la livraison de produits ou des pénuries, Bruxelles propose la mise en place d’«axes verts».

Des files de 40 kilomètres s’étaient formées le week-end dernier à certains points frontaliers avec des temps d’attente qui ont atteint des records : jusqu’à 18 heures.

« Le passage d’une frontière via une voie réservée devrait prendre 15 minutes tout au plus», a déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, dans un message vidéo posté sur Twitter. «Les voies réservées devraient être ouvertes aux véhicules transportant tout type de marchandises. » Elle a également appelé les pays membres à «suspendre les restrictions (de circulation), par exemple les interdictions de rouler pendant le week-end ou la nuit». «Nous vivons une situation exceptionnelle, nous devons faire preuve de souplesse», a-t-elle exhorté. La France a levé samedi dernier les interdictions de circuler les samedi et dimanche.

Simplifier les démarches administratives

La présidente a aussi prôné une réduction des formalités administratives pour les travailleurs du secteur des transports. «Il faut leur permettre de franchir plus rapidement les frontières», a-t-elle poursuivi, soulignant que «les contrôles sanitaires à la frontière» mis en place par les États membres «doivent être organisés de manière à ce que la libre circulation des marchandises ne soit pas à l’arrêt». Il ne devrait pas être demandé aux conducteurs routiers de produire tout autre document que leur carte d’identité et leur permis de conduire et, si nécessaire, une lettre de l’employeur, précise la commission européenne.

Protéger les routiers

La commissaire aux transports, Adina Vălean, a déclaré : « Le réseau de transport de l’UE relie l’ensemble de l’UE. Notre document d’orientation vise à protéger les chaînes d’approvisionnement de l’UE dans ces circonstances difficiles et à garantir que les travailleurs des marchandises et des transports puissent se rendre partout où ils sont nécessaires sans délai. Une approche collective et coordonnée du transport transfrontalier est plus importante que jamais aujourd’hui. Les voies vertes sont également spécialement conçues pour protéger les travailleurs des transports en première ligne de cette crise. Cet ensemble de recommandations facilitera leur mission déjà stressante et apportera plus de sécurité et de prévisibilité à leur travail. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *