Actu Coronavirus

Coronavirus : des milliers de camions et autocars à l’arrêt en Pologne

35 000 poids lourds et 14 000 autocars sont à l’arrêt en Pologne. Alors qu’en France, des régions sont plus impactées que d’autres dans le secteur du transport, en Pologne ce sont toutes les entreprises de transport, marchandises et voyageurs, du pays tout entier. Leurs fédérations en appellent à l’Etat pour leur survie. Le transport routier polonais, premier pavillon européen, est en sursis économique.

« La situation est dramatique » a lancé Andrzej Adamczyk, le ministre des transports polonais, précisant : « le secteur des transports internationaux de voyageurs a vu son nombre de commandes pour les 3 prochains mois chuter de 90%. Le problème affecte également le transport international de marchandises et en particulier le cabotage. »

La Pologne réalise en cabotage un chiffre record de 17 897 millions de tonnes-kilomètres devant la Roumanie qui n’enregistre que 3 921 M t-km. Les deux pays où le pavillon polonais cabote le plus sont l’Allemagne et la France. Reste à savoir si la Pologne arrivera à préserver sa pôle position de premier pavillon à l’international avec la crise du coronavirus. L’an dernier, la Pologne avait détrôné le leader historique allemand et devenait le pavillon numéro 1 à l’international en Europe.

Le transport de voyageurs premier impacté

« 14 000 autocars sont pratiquement à l’arrêt sur des parkings », a déclaré Rafal Janczuk, président de l’Association polonaise de transporteurs en autocar, en soulignant que les entreprises polonaises travaillent pratiquement dans toute l’Europe. « Le marché des touristes chinois a chuté complètement en premier et c’est un marché important. Puis les autres ont suivi. Nous n’avons plus d’excursions scolaires, de pèlerinages, de conférences ».

Plus de camions vers l’Italie

L’Association polonaise des transporteurs routiers internationaux lance aussi un appel. Son président, Jan Buczek, confirme que « les transports entre la Pologne et l’Italie ont pratiquement disparu, tandis que la baisse générale des commandes, de 30% la semaine dernière, atteint actuellement 40% sur l’ensemble de l’UE. Cela ne nous est jamais arrivé. » Le représentant va plus loin affirmant que si les transporteurs polonais vont tout droit vers la faillite, les pays desservis quotidiennement par les camions polonais seront aussi impactés. L’association qui compte 4 000 entreprises qui emploient au total quelque 400 000 conducteurs craint que leurs conducteurs soient obligés de les quitter pour aller chercher du travail ailleurs, ce qui rendra difficile le redémarrage de l’activité une fois la crise causée par le coronavirus passée.

Polémique sur les poids lourds

La Pologne a lancé lundi des contrôles sanitaires de « contrôles sanitaires » aux points de passage frontaliers avec l’Allemagne et la République tchèque. Sont systématiquement arrêtés les autocars et autres moyens de transport public mais, pour l’instant, aucun camion. Ce qui a crée une polémique dans le pays, les poids lourds se comptant par centaines à franchir la frontière entre l’Allemagne et la Pologne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *