Actu Coronavirus

Coronavirus : Djebbari annonce aux acteurs des transports des mesures d’aides

Reports fiscaux et plan de chômage partiel

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, ont reçu hier les acteurs du secteur des transports pour faire un point sur les conséquences de l’épidémie de coronavirus. Plusieurs propositions d’aides aux entreprises ont été présentées avec des mesures spécifiques pour le secteur du transport.

Selon TLF, l’aérien et le maritime ont été les premiers impactés : les vols de fret aérien pour la Chine sont passés de 12 500 à 1 500 par jour et le trafic maritime a été divisé par deux depuis le début du mois de mars.

Les secrétaires d’Etat ont annoncé un plan de chômage partiel ainsi qu’un report des échéances sociales et fiscales pour les entreprises du secteur. « Nous sommes en train de regarder secteur par secteur les éléments qui puissent les aider comme l’exercice de la force majeure dans certains contrats » a précisé Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie. « Nous avons réactivé la médiation du crédit et des entreprises pour pouvoir faciliter les négociations avec les banques et entre entreprises lorsqu’il y a des problèmes d’applications contractuelles. Nous travaillons avec BPI pour pouvoir porter au-delà de 70% le niveau de garantie des prêts bancaires. »

Les crises s’enchainent

Le secteur du transport et de la logistique subit, depuis plusieurs mois, les crises. Pour Alexis Degouy, délégué Général de l’Union TLF qui était interrogé sur BFM Business, “les crises ne s’annulent pas, elles s’accumulent. Le choc fut brutal. Nous sommes dans une double crise : une crise de la production et celle de la demande. Et le transport et logistique est le système cardio-vasculaire entre les deux. Alors quand il y a une des deux pompes ou les deux qui s’arrêtent, alors vous vous retrouverez avec toutes les entreprises du secteur qui se retrouvent pénalisées. Il y a une inquiétude très forte » faisant référence à la crise des gilets jaunes et celle des ports et maintenant la crise du coronavirus.

Voir l’intervention d’Alexis Degouy dans son intégralité

 

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.