Coronavirus

Coronavirus-TRM : le Canada moins impacté que l’Europe

15% des camions à l’arrêt

Le Canada exposé aussi à la pandémie a enregistré une chute de 56% des volumes de fret en avril. Une baisse moindre qu’en Europe qui a subi aussi de plein fouet les conséquences du coronavirus. Selon les spécialistes économiques, le pire serait déjà passé.

Selon TransCore Link Logistics qui publie ces chiffres, les camions disponibles (à l’arrêt) ne dépasseraient pas les 15%. Bien que les trafics ne soient pas si hauts. Des 100 corridors interurbains les plus importants habituellement, seulement un quart d’entre eux (25) ont connu une hausse des volumes de cargaisons sur une base mensuelle.

Les volumes les plus hauts viennent des marchés extérieurs, principalement des Etats-Unis, de Californie et Floride. Il s’agit de marchés agricoles dont les récoltes ont été importantes. Les volumes entre les principales villes canadiennes ont connu eux aussi des hausses comme le corridor Calgary-Saskatoon (+82%).

Pour TransCore Link Logistics, les frets repartiront à la hausse lorsque les usines automobile réouvriront. Mai devrait enregistrer des volumes plus importants.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.