Articles 18H

Daimler Truck North America crée une joint-venture pour la recharge des camions électriques

Daimler Truck North America, NextEra Energy Resources et BlackRock annonçaient en janvier dernier la signature d’un protocole d’accord visant à jeter les bases d’une Joint-Venture pour la conception, le développement, l’installation et l’exploitation d’un réseau de recharge aux États-Unis pour les véhicules électriques à batterie et les véhicules à pile à hydrogène de poids moyen et lourd. Budget initial d’environ 600 millions de dollars (environ 580 millions d’euros).

Le début des opérations est prévu pour cette année, les premiers sites devant commencer à être construits en 2023. Le financement initial devrait s’élever à environ 650 millions de dollars (environ 580 millions d’euros), répartis à parts égales entre les trois parties.

Dans le domaine des infrastructures de recharge électrique ou de ravitaillement en hydrogène le long des grands axes de transport, Daimler Trucks collabore déjà avec Shell, BP et TotalEnergies. Les partenariats avec Siemens Smart Infrastructure, ENGIE et EVBox Group ainsi qu’avec PowerElectronics dans le domaine de la recharge électrique des batteries contribuent à permettre l’utilisation économique de camions neutres en CO2 dans les opérations de conduite. En outre, la joint-venture prévue avec les groupes TRATON et Volvo pour un réseau européen de recharge à haute performance contribuera également à ouvrir la voie à une industrie des transports neutre en carbone.

Pour Martin Daum, PDG de Daimler Truck : « la joint-venture prévue avec NextEra Energy Resources et BlackRock est une nouvelle pierre à l’édifice de notre stratégie de partenariat mondial visant à accélérer la mise en place de l’infrastructure nécessaire à un transport commercial neutre en carbone. Que ce soit aux États-Unis ou en Europe, ce type de collaborations est essentiel pour répondre avec succès au besoin urgent de véhicules à zéro émission. Daimler Truck North America, avec ses deux nouveaux alliés, prend le volant et ouvre la voie à une infrastructure nationale pour les véhicules commerciaux à batterie et à hydrogène aux États-Unis. »

Les parties prévoient de construire un réseau de sites de recharge sur les routes de fret essentielles le long des côtes est et ouest et au Texas d’ici à 2026, en tirant parti de l’infrastructure et des équipements existants tout en ajoutant des sites nouveaux et complémentaires pour répondre à la demande prévue des clients. Dans un premier temps, l’accent sera mis sur les stations de recharge pour les véhicules moyens et lourds à batterie électrique, puis sur les stations de ravitaillement en hydrogène pour les camions à pile à combustible. Les sites seront également disponibles pour les véhicules légers afin de répondre à l’objectif général d’électrification de la mobilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.