Économie

Les défaillances d’entreprises de transport en hausse alors qu’elles baissent partout

Selon la banque de France, le nombre d’entreprises de transport placées en redressement judiciaire ou mises en liquidation a augmenté sur les 12 derniers mois même s’il a tendance a légèrement baissé depuis trois mois. Le transport reste le mauvais élève alors que tous les secteurs enregistrent des baisses (-7%).

A fin mai 2018, le cumul sur 12 mois du nombre de défaillances s’élève à 52 534, soit une baisse de 7% par rapport à mai 2017. Le recul des défaillances concerne la majorité des secteurs : la construction, l’agriculture et les activités immobilières enregistrent les plus forts reculs (respectivement -10,0 %, -9,4 % et -9,2 %). Les défaillances diminuent également sensiblement dans d’autres secteurs, en particulier dans l’industrie (-8,8 %).

En revanche, les défaillances augmentent sur un an dans les transports et l’entreposage (+4,5 %) passant de 1 786 à 1 866 procédures. La hausse devrait se poursuivre en juin avec une prévision de 1 869 (+4,4% sur 12 mois).

source : Banque de France

Au total, tout secteur confondu, 52 534 entreprises ont fait l’objet d’une procédure de sauvegarde, ont été placées en redressement judiciaire ou mises en liquidation sur cette période, contre 56 470 un an auparavant.

Les défaillances reculent pour l’ensemble des PME (-7%). Elles augmentent, en revanche, pour les ETI et les grandes entreprises (+9 défaillances sur un an). Les encours de crédits portés par les entreprises défaillantes sur les douze derniers mois représentent à fin mai près de 0,4 % du total des encours de crédit déclarés au Service Central des Risques de la Banque de France.

(avec communiqué Banque de France)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.