Actu

Nicolas Hulot quitte le gouvernement, et que devient la Loi d’Orientation des Mobilités

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, a annoncé ce matin sur france Inter : « Je prends la décision de quitter le gouvernement ». Il explique sa décision par le fait que son action n’a permis d’obtenir que des “petits pas” en matière environnementale. Sur France inter, il a par ailleurs confié qu’il se sentait “tout seul à la manoeuvre” sur les enjeux environnementaux au sein du gouvernement.

Nicolas Hulot et Elisabeth Borne, dont le ministère des transports dépend directement du ministère de la transition écologique, ont entrepris le projet d’une loi d’orientation des mobilités pour le premier semestre 2018. Plusieurs fois repoussé, ce texte doit être l’aboutissement des «assises de la mobilité». Mais le projet avance difficilement, Bercy remettant en cause les modalités, notamment concernant la vignette poids lourd. « S’il n’est pas présenté avant l’été, ce sera le signe que ce n’est pas une priorité pour le gouvernement, avait prédit Lorelei Limousin, du Réseau Action Climat.

Le projet d’une vignette poids lourd est-il remis en cause et, plus généralement, la contribution du transport routier au financement des infrastructures ? Ou, du fait du départ de Nicolas Hulot, le projet de redevance temporelle va-t-il prendre une autre tournure ?

Enfin, en cas de remaniement gouvernemental, Elisabeth Borne est-elle garantie de préserver son poste de ministre des transports, Nicolas Hulot étant parti ? Le transport routier va être très attentif sur le nom du remplaçant de l’ancien animateur télé. A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.