Actu

Des gangs de fraudes aux scellés sévissent en Europe

La nature des vols de frets dans des camions réserve de plus en plus de surprises. Des gangs des pays de l’Est pratiquant des vols de marchandises grâce à un système de doubles scellés se sont formés comme en Allemagne. L’un d’entre eux a été démantelé par la police.

Dernièrement, en Allemagne, un gang qui sévissait depuis quatre ans sur les routes et autoroutes européennes (dont la France), a été interpellé par les forces de l’ordre. Il avait organisé un trafic de vols de scellés. Un groupe de transporteur qui préfère rester anonyme avait repéré des vols de marchandises sans effraction des semis. Au final, il s’est rendu compte qu’un système de doubles scellés de toutes les couleurs avait été mis en place.

« Ce trafic nous a coûté cher en assurance ne pouvant prouver l’effraction physique puisque les scellés n’étaient pas détachés » nous a déclaré le transporteur qui a du mettre en place un système de détection : « Nous avons installé des brouilleurs et de la télésurveillance sur nos différents sites. » Les individus coupaient les scellés avant de dérober la marchandise et avant de remettre de faux scellés quasi-identiques aux originaux. Les faux scellés étaient fabriqués en Hongrie. Les policiers ont pu remonter la filière qui a impliqué une dizaine de personnes.

Une quarantaine de transporteurs pour la plupart allemands ont été victimes de ce gang dont les membres sont désormais en prison. Mais les autorités sont inquiets car d’autres bandes organisés séviraient encore aujourd’hui.

Les escrocs ont de l’imagination. Depuis quelques années, des vols « mobiles » auraient été constatés (sans qu’ils soient confirmés) sur les grands axes européens. Le principe : des individus installés à bord de véhicules légers suivraient dans un premier temps un camion. Au bout de quelques minutes, se transformant en véritables acrobates, ils s’introduiraient en roulant dans l’arrière de la semi remorque des camions.

Regardez cette vidéo publiée par la police roumaine en 2012. Ici, les criminels n’ont rien trouvé d’intéressant dans ce camion de déménagement quasi vide, ils sont donc repartis bredouille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.