Actu

Des mesures d’aides financières en attendant la vignette poids lourd

Très attendu, le projet de loi d’orientation sur les mobilités (LOM) a été présenté vendredi par la ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Alors que la profession s’attendait à des mesures fiscales allant à l’encontre du transport routier, ce sont des aides financières à l’achat de camions « propres » qui ont été présentées. Le projet vignette poids lourds est-il déjà enterré ? Pas certain. La redevance temporelle PL pourrait apparaître avec surprise dans un autre plan.

Comme nous vous l’indiquions dès vendredi, Elisabeth Borne a annoncé que “le dispositif du sur-amortissement qui incite fiscalement les entreprises à acheter des poids lourds gaz sera étendu aux camions électriques et hydrogènes ainsi qu’aux petits poids lourds.” ce dispositif sera prolongé jusqu’en 2021. Le gouvernement aurait-il enfin compris que pour augmenter le parc poids lourd de véhicules propres, il fallait aider les transporteurs à les acquérir. C’est chose faite puisque le dispositif est étendu aux autres solutions alternatives au diesel. Une très bonne nouvelle pour le TRM.

Même le discours d’Elisabeth Borne, la ministre des transports, a évolué en faveur du secteur. Fini les phrases encourageant l’abandon de la route (des camions) pour le report vers un 100% modal fer et fluvial, désormais il s’agit bien d’aider le TRM à compléter son parc poids lourds propres. Vendredi, l’un des objectifs annoncés était « la multiplication par 15 des ventes de poids lourds à faible émission d’ici 2025 », alors que Borne déclarait espérer, il y a encore un an, remplacer les camions sur nos routes.

Le gouvernement entend booster l’hydrogène, le message a été clair vendredi. « Nous souhaitons l’introduction de 5 000 utilitaires et 200 poids lourds et bus ainsi que la construction de 100 stations services alimentées en hydrogène d’ici à 2023. » Nicolas Hulot a confirmé la parution cette semaine d’un arrêté ministériel qui définit la réglementation à intégrer l’hydrogène dans les stations services classiques. » Le gouvernement veut aller vite. Or, la plupart des 7 constructeurs poids lourds ont annoncé dernièrement ne pas être prêts pour commercialiser des flottes de camions utilisant l’hydrogène. Pas avant 3 à 5 ans ! ça va être difficile d’utiliser l’hydrogène sans véhicule.

La surprise de vendredi a été l’absence de l’annonce de la vignette poids lourd pourtant évoquée plusieurs fois par Elisabeth Borne, la ministre des transports. Mais c’est mal connaître le gouvernement qui, malgré les reports d’annonce, pourrait ressortir le projet de vignette poids lourd dans un autre cadre. Parmi les 22 propositions de Cap 2022 dévoilée figure la création d’une vignette poids lourd pour l’usage du réseau national non concédé. Sans oublier la loi de finances qui pourrait comprendre une éventuelle redevance camion car, n’oublions pas, que quelle que soit sa forme la redevance voulue par le gouvernement sera fiscale. Patience.

A lire aussi :

le dispositif du sur-amortissement étendu aux PL électriques

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.