Actu

Deutsche Post DHL relève à nouveau ses objectifs

Deutsche Post DHL

Le groupe Deutsche Post DHL annonce avoir enregistré un record au cours de son dernier exercice. Il a augmenté son chiffre d’affaires de 8,5% sur un an pour atteindre 66,8 milliards d’euros au cours de l’exercice 2020. Une croissance que le groupe explique principalement par le boom mondial du commerce électronique, qui a entraîné une hausse significative des volumes d’expéditions dans l’activité colis et express.

Le résultat d’exploitation s’améliore de 17,4% pour atteindre plus de 4,8 milliards d’euros. Le groupe a ainsi largement dépassé son objectif de résultat précédemment ajusté de 4,1 pour atteindre 4,4 milliards d’euros. Ajusté des effets ponctuels, l’EBIT sous-jacent est même supérieur à 5,4 milliards d’euros.

« Nous avons non seulement publié des résultats record, mais aussi créé 20000emplois dans le monde entier. Cette réussite n’est pas venue par hasard. Elle est le résultat d’années d’efforts assidus de toute notre organisation » a indiqué Frank Appel, président-directeur général du groupe Deutsche Post DHL. « Nous nous sommes concentrés sur nos activités logistiques principales et rentables en alignant constamment notre société sur le commerce électronique et en investissant dans notre réseau logistique et la digitalisation. Nous renforçons ainsi notre rentabilité et notre résilience face aux turbulences économiques mondiales. Le groupe Deutsche Post DHL est donc bien positionné pour continuer à croître de manière rentable dans les années à venir. »

En 2020, les volumes d’expédition ont connu une croissance nettement plus rapide que prévu dans toutes les régions, notamment dans le commerce électronique B2C. L’impact de la pandémie étant très variable dans certaines régions, la division enregistre une croissance des volumes particulièrement dynamique dans plusieurs pays en Europe et aux États-Unis.

En 2020, la division Global Forwarding, Freight a été confrontée à une baisse de la demande et à une pénurie de capacités de transport sur le marché. Cela s’est traduit, dans un premier temps, par des capacités d’espace de fret sur les avions de passagers intercontinentaux et sur certaines liaisons de fret maritime vers la fin de l’année. La réduction massive des capacités a entraîné une évolution correspondante des prix et des marges dans la concurrence pour les capacités de transport disponibles. Le réseau international et la position de leader sur le marché du fret aérien et maritime ont rendu possible le transport de fret sur un marché tendu.

Pour l’exercice2021, le groupe anticipe une nouvelle hausse significative de l’EBIT à plus de 5,6milliards d’euros. Ces prévisions reposent sur l’hypothèse que le commerce électronique continuera de croître pendant l’année en cours à partir d’un point de départ structurellement plus élevé, tandis que les taux de croissance devraient se normaliser au cours de l’année. Le commerce mondial devrait également se redresser encore en 2021, ce qui se traduirait par une hausse des volumes dans nos activités logistiques mondiales. Dans le même temps, les capacités de transport intercontinental devraient rester limitées en raison de la lente reprise des capacités de fret dans les aéronefs passagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.