Actu

Digitalisation-Décarbonation du Transport Ferroviaire : lancement de l’appel à manifestations d’intérêt

Fret ferroviaire transport

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement ont annoncé l’ouverture de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Digitalisation et Décarbonation du Transport Ferroviaire » dans le cadre de la stratégie d’accélération « Digitalisation et Décarbonation des Mobilités » du 4ème programme d’investissements d’avenir (PIA4) financés par France Relance.

Cet AMI porte sur 3 thématiques d’investissements prioritaires : le train léger, le réseau ferroviaire digitalisé et le fret ferroviaire automatisé. Elles ont en effet été identifiées comme prioritaires lors de l’élaboration de la stratégie d’accélération « Digitalisation et Décarbonation des mobilités », pour accélérer le développement du transport ferroviaire du futur, pour atteindre les objectifs d’augmentation de sa part modale en complémentarité avec les autres modes de transport.

La stratégie d’accélération, qui sera publiée prochainement, prévoit un soutien dirigé vers l’innovation dans les transports, dont un montant pouvant aller jusqu’à 250 millions d’euros pour son volet ferroviaire.

Pour le gouvernement, le développement du fret ferroviaire automatisé doit contribuer à l’objectif de doublement de la part modale du fret ferroviaire d’ici 2030. Grâce à une digitalisation accrue de l’exploitation, des triages, du couplage des wagons ou encore des locomotives, le fret ferroviaire peut augmenter le domaine de pertinence économique du transport par wagon isolé, au service de la desserte fine de nos territoires industriels.

(communiqué Ministère de la Transition écologique)

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.