Actu

DKV Mobility s’allie à l’allemand eQuota

En Allemagne, la subvention s’élève à 10 000 euros par an par véhicule utilitaire électrique et à 12 000 euros par an par véhicule utilitaire à gaz. Les exploitants de bornes de recharge publiques et semi-publiques devraient prochainement être subventionnés à hauteur de 40 centimes par kilowattheure. Afin de mettre ces revenus GES à la disposition de ses clients et partenaires, DKV Mobility coopère désormais avec le spécialiste berlinois du quota GES, eQuota.

« Le quota de GES est un autre outil puissant pour promouvoir une mobilité respectueuse du climat, et il deviendra encore plus important dans les années à venir compte tenu des objectifs climatiques ambitieux du gouvernement allemand. Pour les exploitants de flottes, il s’agit d’une incitation attrayante supplémentaire à passer dès maintenant à des modes de conduite alternatifs”, a déclaré Marc Erkens, responsable de la durabilité, des nouvelles mobilités et des affaires publiques chez DKV Mobility. « Nous sommes heureux d’avoir gagné le partenaire très professionnel qu’est eQuota pour rendre les revenus supplémentaires liés aux économies de CO2 facilement accessibles à nos clients. »

En mai dernier, le parlement allemand a adopté une nouvelle loi visant à développer davantage le quota de réduction des gaz à effet de serre. Ce quota est fixé par rapport aux recettes des quotas de GES, et indique clairement aux compagnies pétrolières (qui fournissent des carburants émettant du CO2 sur le marché) de combien le pourcentage d’émissions de CO2 doit être réduit. La loi stipule que le quota de réduction de GES dans le secteur des transports doit passer de 6% à 25% en 2030.

(avec communiqué DKV)

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.