Économie

Les bénéfices de Navistar chutent avec la COVID-19

La reprise sera progressive

Navistar International annonce pour le deuxième trimestre de 2020 une perte de 38 millions de dollars et de revenus de 1,9 milliard de dollars, en baisse de 36% par rapport à 2019.

« La baisse était principalement due aux effets de la pandémie de la COVID-19, laquelle a entraîné une baisse des volumes dans ses principaux marchés des classes 6-8 » indique le constructeur nord-américain. Les revenus ont marqué une baisse de 35,8% des volumes sur le marché principal de l’entreprise (camions et autobus de classe 6-8 aux États-Unis et au Canada) en raison de l’épidémie de coronavirus. Le chiffre d’affaires net du segment Pièces s’est élevé à 443 millions de dollars, en baisse de 23% d’une année sur l’autre. Le bénéfice enregistré a été de 103 millions de dollars, en baisse de 28% sur douze mois.

Navistar a annulé ses prévisions pour l’exercice 2020, car le constructeur s’attend à ce que l’impact de la pandémie pèse sur les opérations de la société au cours de la prochaine période. Troy Clarke, PDG de Navistar, se dit cependant confiant quant à l’avenir : « Il existe plusieurs théories sur la façon dont la reprise économique prendra forme, mais nous avons des stratégies pour réagir en conséquence. La reprise sera probablement progressive, à mesure que les entreprises réévalueront leurs plans opérationnels pour revenir à une nouvelle normalité, mais cette « nouvelle normalité » aura toujours besoin des camions. Les mesures que nous avons prises au cours des derniers mois nous permettront de réussir, peu importe la forme de la reprise.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *