EDITO HERVE REBILLON

Edito de Hervé Rébillon : confusions sur les ministères

On y perd un peu notre latin. C’est le moindre que l’on puisse dire. Le président réélu a décidé de supprimer le ministère des transports. En revanche, il accentue sa démarche écologique et énergétique en installant 2 ministères distincts : de la Transition énergétique et de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires. Et le transport dans tout cela, où se loge-t-il ? Dans le second, en a décidé la première ministre Elisabeth Borne.

La profession, orpheline, ayant perdu son ministère, peine cependant à se retrouver. Et les choses devraient se compliquer lorsqu’il va falloir aborder tel ou tel dossier, tantôt social comme les NAO ou les retraites (CFA), fiscal avec les taxes, tantôt plus large. Il n’y aura plus un seul interlocuteur mais bien plusieurs. Bien que sur des dossiers, les partenaires sociaux devaient taper déjà à plusieurs portes de ministères.

La question de savoir qui traite le transport va être rapidement abordée avec la grève lancée par tous les syndicats de salariés du transport qui se profile le 27 juin prochain. Qui va échanger avec eux et quel ministère va lancer d’éventuelles négociations. Il est fort probable que Matignon traite directement avec les organisations syndicales, Elisabeth Borne les connait bien.

Reste à savoir si les ministres actuels (comme Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires) resteront en place, en raison des législatives. La présidence a bien précisé que tous les ministres battus devront partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.