EDITO HERVE REBILLON Instantané TRM24

Coronavirus, l’indispensable transport routier

Une fois de plus, il faut attendre des crises majeures pour « révéler » l’importance du transport routier de marchandises. Avec le coronavirus, le TRM est plus qu’indispensable, tout d’abord, pour acheminer la nourriture et surtout les équipements de secours et médicaux.

L’IRU, la plus grande institution mondiale représentant les transporteurs, a lancé un cri d’alarme appelant « les gouvernements à aider à maintenir les chaînes d’approvisionnement du transport routier ».

L’organisme met en avant l’importance des femmes et des hommes qui doivent rester en bonne santé : « La préoccupation la plus immédiate pour le secteur du transport routier est de maintenir les chaînes d’approvisionnement, en particulier pour les produits essentiels tels que les denrées alimentaires et les articles médicaux, de la manière la plus sûre possible pour les travailleurs des transports. » Sur ce dernier point, l’IRU insiste sur l’importance de l’individu.

De nombreuses mesures sont annoncées mais très peu voire aucune destinée au secteur du transport et de la logistique. Rien sur la protection des salariés. FO Transport ne cache pas sa colère et demande l’arrêt des transports routiers non essentiels en France. Le routier doit être protégé plus que jamais si la France (et les autres pays) veut continuer à voir rouler ses camions. Et si elle veut continuer à réapprovisionner ses magasins. Sans conducteur, les poids lourds resteront dans les entreprises, sans pouvoir bouger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *