EDITO HERVE REBILLON

EDITO de Hervé Rébillon, davantage de femmes dans le transport

Même si elles sont encore peu nombreuses, les femmes sont de plus en plus présentes dans le transport, encore aujourd’hui considéré comme un secteur d’hommes. Elles représentent presque 20% de la branche. Il y a 10 ans, leur part n’était que de 14%. Mais dire que le secteur se féminise n’est pas encore vrai. Les transporteurs ont du travail pour y arriver.

Les dirigeants d’entreprise de transport peinent à leur confier des transports de marchandises. Comme le révélait dernièrement les chiffres publiés par l’OPTL, c’est dans le transport de personnes qu’elles officient, principalement dans le transport sanitaire et dans le transport routier de voyageurs. Les effectifs atteignent des records, jusqu’à 40% dans le sanitaire. Elles ne sont que 11% dans les marchandises, tout poste confondu.

Si on analyse tout particulièrement le poste conduite, les femmes sont 53 000 à conduire un véhicule dans le transport : 21 000 au volant d’un bus ou d’un car, 20 000 dans le transport sanitaire. Elles ne sont que 10 000 au volant d’un poids lourd. Sans surprise, les femmes sont sous-représentées en logistique et en manutention ou magasinage, elles sont surreprésentées dans les services de gestion, jusqu’à 74%.

D’une manière générale, on a plus de chances de rencontrer des ouvriers hommes dans les entreprises de transport et de logistique. A l’inverse, contrairement à ce que l’on pourrait penser, elles sont plus nombreuses que les hommes à avoir les statuts d’employés et de cadres.

Mais, comme dans de nombreux secteurs de l’économie, les femmes cadres du secteur des transports perçoivent des rémunérations plus faibles, en moyenne un salaire inférieur de 22,8 % à celui de leurs homologues masculins. Alors qu’elles font le même travail.

Le Québec a lancé l’an dernier un programme de recrutement de femmes dans le transport routier, avec un objectif clair : réduire la pénurie de conducteurs. La France devrait suivre l’exemple de nos cousins du Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.