EDITO HERVE REBILLON Instantané TRM24

EDITO de Hervé Rébillon : Djebbari chargé d’éteindre le feu

Elisabeth Borne a bel et bien trouvé son co-pilote. En la personne de Jean-Baptiste Djebbari, le nouveau secrétaire d’Etat aux transports. Depuis qu’il est arrivé au ministère boulevard Saint-Germain, ce passionné de rugby s’est bien jeté dans la mêlé à s’y perdre parfois.

Devant les transporteurs, au congrès de la FNTR, le secrétaire d’Etat n’a pas dit un mot de l’intégration de la mesure de baisse de 2 centimes de remboursement de la TICPE dans le PLF 2020, 24 heures avant qu’elle ne soit présentée en conseil des ministres, à la grande surprise des fédérations. Que se serait-il passé si le conseil avait été maintenu le mercredi ?

Autre couac : l’annonce par le même secrétaire d’Etat de la pérennisation du financement pour trois ans du congé de fin d’activité. Aussitôt démenti par le ministère de la transition écologique. Finalement, tout est bien qui finit bien, les syndicats ont reçu une lettre de Djebbari confirmant son information.

A se demander si Elisabeth Borne ne l’a pas chargé d’éteindre le feu face aux syndicats (qui ne décolère pas de la non application de la LOM qui comporte les principes de l’accord d’octobre 2017) mais aussi face aux fédérations du transport routier impatiente, en attente de leur contre-proposition à la mesure fiscale. Il n’a qu’à suivre la feuille de route fixée depuis le début par Borne qui veut montre une fois de plus que Djebbari n’est pas le captain, c’est bien elle. Bien que Bercy et le ministère du travail veillent.

En aviation, on appelle cela voler à vue : voir et éviter. Mais Jean-Baptiste doit être prudent car l’atterrissage risque d’être perturbée s’il accumule les fausses notes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *