EDITO HERVE REBILLON

EDITO de Hervé Rébillon : l’électricité bientôt source de revenu

À l’avenir, les camions électriques pourraient non seulement livrer du fret, mais également être source de revenu. Le transporteur pourra revendre le surplus d’électricité que produiront ses véhicules. Ce qui était jusqu’à présent inimaginable avec le gazole.

C’est ce que met en avant une thèse soutenue par un professeur d’ingénierie de l’Université de Windsor, au Canada. Il a ainsi écrit des scénarios sur la base des connaissances des camions électriques existants et à venir comme le véhicule lourd de Tesla qui tarde à arriver. Il s’est basé sur la Semi Tesla qui sera propulsé par quatre moteurs indépendants sur les essieux arrière et consommera moins de 125 kWh aux 100 kilomètres. L’autonomie sera comprise entre 475 et 800 km.

L’auteur de la thèse évoque des « retours d’alimentation » ou surplus d’énergie possible qui sont autant de nouvelles sources de revenus pour les entreprises de transport. Une aubaine. Il a imaginé sept itinéraires situés dans l’Ontario sur lesquels les camions électriques sélectionnés vont circuler et sur lesquels seront positionnées les stations de recharge.

L’Internet des Objets aura un rôle important car le transporteur pourra connaître en temps réel l’état de charges électrique de sa flotte. Il pourra évaluer en fin de journée la quantité d’électricité restante dite « excédentaire » et la répartir pour réalimenter les camions. Et en fin de semaine, on peut imaginer qu’il pourra revendre son excédent électrique.

Mais commercialiser son surplus d’électricité fait-il partie du métier de transporteur ? Aura-t-il le temps de s’y consacrer ? Et n’y a-t-il pas un risque que l’Etat taxe les nouvelles énergies ? Même si l’idée mérite que nous nous y intéressions, soyons prudents. L’électrique, le gaz ou les biocarburants doivent déjà faire baisser les émissions de CO2 et faire baisser le poste carburant, l’un des plus couteux au sein des entreprises de transport.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.