EDITO HERVE REBILLON

EDITO de Hervé Rébillon, l’électromobilité : l’éternel recommencement

Je n’invente rien en disant que le camion reste le fabuleux laboratoire des technologies avant l’automobile. Preuve, en matière d’électromobilité, le poids lourd n’a rien à envier aux autres modes de transport. L’industrie du véhicule industriel a réfléchi à l’électrique il y a des décennies. Les premiers camions électriques et même hydrogène sont apparus il y a des lustres. Finalement, rien de nouveau.

Dernièrement, dans un article publié sur trm24, je relatais que Mercedes avait présenté un camion roulant à l’hydrogène en 1994, il y a donc 27 ans. Il s’agissait du premier véhicule à pile à combustible. Le courant électrique pour le moteur d’entraînement était généré par la conversion électrochimique de l’hydrogène, dont le seul sous-produit était l’eau. En avance sur son temps, la marque à l’étoile avait pourtant abandonné le projet. L’avancée aujourd’hui semble bien sur les batteries et les piles à combustible.

Sans parler des camions électriques dont les premiers modèles sont sortis en 1913. Sovel produira quelques camions benne à ordures électriques. Les tramways et les trolleybus vont être les premiers à être électrifiés avant les utilitaires urbains pour les livraisons. On pensait déjà à l’époque la mobilité urbaine. Vetra, Sovel et Berliet vont sortir quelques modèles électriques avant l’arrivée du diesel dès 1930 qui va arrêter l’électrique. Là encore, rien n’a été inventé. On réutilise des technologies déjà connues. Un éternel recommancement.

Cette fois, changement d’époque, le diesel est programmé pour disparaître (à voir), il pourrait revenir comme nouvelles solutions dans 20 ans, qui sais-je ! En tout cas, l’euro 7 pourrait jouer les troubles fêtes d’ici peu. Le diesel n’est pas encore totalement enterré !

One Response

  1. Le transport electrique routier de marchandises a mon avis est juste un nouveau dogme des bobos ecolos encouragés par des industriels qui ne voient que leurs bénéfices et non les effets sur notre planète. Je suis entièrement d’accord , je ne crois pas que le diesel soit définitivement enterré car nos dirigeants dansent tellement bien cette danse dont je ne me souviens pas le nom mais qui consiste à faire un pas en avant deux pas en arrière, etc, etc;
    ON en reparlera …………

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.