EDITO HERVE REBILLON

EDITO de Hervé Rébillon : On n’a jamais vendu autant de camions

Orientons-nous vers des records de ventes de camions en France ? Les carnets de commande débordent chez les constructeurs. A peine les nouvelles gammes sorties, les réservations abondent alors même que les productions ne sont pas lancées.

Après une année de transition due à la pandémie, on se dirige vers une bonne année 2021 avec des prévisions à 48 000 véhicules, soit la moyenne des 5 dernières années. Donc en amont de la crise sanitaire. Les plus optimistes parlent même de ventes records pour 2022 : entre 50 000 et 55 000 unités.

DAF vient d’annoncer avoir dépassé les 1 000 commandes de sa nouvelle génération de gammes, un sans précédent pour la marque. Renault Trucks parle de « carnet de commande monstrueux ». Et la plupart du temps, les transporteurs achètent les camions sans les avoir vu.

Alors pourquoi autant de ventes et un tel engouement ? Tout d’abord, notamment grâce aux aides de l’Etat, les entreprises de transport s’en sortent plutôt bien et les trésoreries bien que fragilisées ne sont pas toutes dans le rouge. Les transporteurs n’ont pas investi depuis deux ans et ont la capacité de le faire aujourd’hui. Elles savent aussi qu’elles sont dans l’obligation de renouveler leur parc poids lourds en raison de la réglementation sur les émissions de CO2. Les restrictions imposées par les ZFE contraignent les entreprises à remplacer leur véhicule par des camions « propres » afin de pouvoir continuer à livrer dans les villes. Sans parler de la pression des chargeurs sur les transporteurs pour qu’ils détiennent un parc roulant vert.

Mais, vu le niveau des carnets de commande des constructeurs, il risque d’avoir des embouteillages sur les chaines de production avec une répercussion inégalée chez les carrossiers. La pénurie de composants électroniques ne faiblit pas et impacte durement les usines de poids lourds. Un constructeur me confiait : « sur un camion produit, 3% ne sont pas terminés aujourd’hui. C’est essentiellement de l’électronique comme des haut-parleurs. » Des retards de 3 mois sont enregistrés actuellement en production chez les constructeurs. Les transporteurs vont devoir être patients avant d’être livrés.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.