A (RE)VOIR Actu

eMAG #9 : votre camion à hydrogène, avec moteur thermique ou pile à combustible ?

DAF

L’eMAG TRANSPORT #9 a souhaité en savoir plus sur l’hydrogène, et quelles étaient les principales différences entre l’hydrogène avec moteur thermique et avec pile à combustible. Jean-Philippe Pastre s’est intéressé plus particulièrement à la révélation de travaux autour du moteur à hydrogène. Extraits.

Le premier constructeur à avoir annoncé qu’il travaillait sur un moteur fonctionnant à l’hydrogène pur fut, dès 2021, DAF. Mais il n’est pas le seul, dans le secret des laboratoires de l’IFP Energies nouvelles, un moteur Renault Trucks DTI8 se trouve ainsi transformé pour fonctionner avec ce gaz. Un étrange paradoxe quand on connaît l’engagement du groupe Volvo autour de la mobilité électrique et de la pile à combustible. En effet, Volvo AB s’est engagé en 2021 aux côté de Daimler Trucks dans une co-entreprise chargée de développer et d’industrialiser à grande échelle des piles à combustible.

Mais ce n’est pas le seul industriel à tenir deux fers au feu. Le motoriste Cummins, qui a engagé sa mue électrique, a également annoncé en juin 2022 le développement de moteurs fonctionnant directement avec ce combustible. Et il ne faut pas oublier des bureaux d’études indépendants, comme Keyou en Bavière (Allemagne Fédérale) qui transforment depuis 2019 des moteurs Diesel en moteurs à allumage commandé fonctionnant à l’hydrogène. Un étrange paradoxe à l’heure où le Parlement européen se pare de vert en votant au mois de juin 2022 une résolution bannissant les moteurs thermiques dès 2035.

Mais la complexité juridique européenne pourrait laisser une échappatoire, via la Directive RED II, aux véhicules émettant au plus 1gr de CO2/km et par kW. Till Oberwörder, directeur Général de Daimler Buses, lors d’une conférence de presse tenue en mai 2022, n’imaginait pas une maturité technique du moteur à hydrogène avant 10 ans. S’il reconnaît que le bilan de cette option serait d’obtenir un véhicule « zéro émissions » en termes de CO2 à l’échappement, il souligne que l’on ne sera pas « zéro émissions » au sens entendu par l’Union Européenne. Martin Daum, président du Conseil d’administration du groupe Daimler Trucks, pose également la question de savoir si les politiques, que ce soit au niveau européen ou local, voudront encore d’un moteur thermique fusse-t-il avec ce type de carburant. Pourquoi, dans un tel contexte d’hostilité à l’égard du moteur thermique, des constructeurs et motoristes parmi les plus importants du secteur s’engagent-ils dans la double option pile à combustible et moteur thermique à hydrogène ?

Parcourir l’article dans son intégralité dans l’eMAG #9

One Response

  1. En 2007 VOLVO présentait place de la Concorde 7 véhicules écologiques dont un fonctionnant à l’hydrogène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.