Camion autonome

Embark teste des camions autonomes avec Amazon

La startup américaine Embark spécialisée dans le développement de systèmes pour camions autonomes a révélé qu’elle travaillait avec Amazon et Peterbilt sur ce sujet. Le constructeur a démenti.

Embark a annoncé qu’elle avait testé plusieurs camions autonomes sur près de 200 000 kilomètres en 2018. Elle travaille étroitement avec des grands groupes américains mais voulait rester discrète sur les noms. C’est un rapport qui a révélé que Amazon et Peterbilt avaient accompagné la startup. En revanche, rien n’a été révélé concernant le nombre de camions, le type de marchandises ou encore les routes empruntées.

Alors que Peterbilt a démenti en bloc (bien que ses camions sont visibles sur des photos), Amazon a été plus malin en affirmant : « Nous innovons en permanence et travaillons avec des sociétés innovantes pour améliorer l’expérience client et la sécurité de notre équipe. Nous pensons que le succès sur l’autonomie routière créera des routes plus sûres et un meilleur environnement de travail pour les conducteurs sur des parcours long-courriers » faisant ainsi référence aux poids lourds longue distance.

Le système développé par Embark est une plate-forme autonome de niveau 2. Le véhicule peut rouler seul sur une ligne droite sans conducteur, accélérer et ralentir grâce à un régulateur de vitesse utilisé sur autoroutes. En revanche, les camions autonomes de niveau 2 ne peuvent pas prendre de virage ni effectuer de dépassement. Embark a d’ores et déjà annoncé que son objectif était de proposer rapidement à ses futurs clients un système de niveau 4. L’ultime étape sera le niveau 5 sans aucune intervention humaine.

A lire aussi :

Le camion autonome s’invite au CES de Las Vegas

Volvo Trucks annonce la commercialisation de camions autonomes

oleo100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *