Actu

« En Europe, la demande de camions est actuellement forte » Henrik Henriksson, PDG SCANIA

Scania a publié hier ses résultats du troisième trimestre. Son chiffre d’affaires a baissé de 17% et le résultat net a chuté de 62% depuis le 1er janvier. Pour son patron, Henrik Henriksson, qui s’est exprimé à cette occasion, « le COVID a fortement impacté les ventes” avant de rassurer : « le carnet de commandes a bien résisté et les prises de commandes ont été importantes. »

Henrik Henriksson, président-directeur général, a expliqué que les réductions des coûts et du personnel se poursuivent pour limiter les conséquences de la pandémie : « Scania a réalisé de solides performances sous-jacentes au cours de cette période, bien qu’il ait été fortement impacté par la pandémie mondiale. Les retombées négatives ont été atténuées par de puissantes mesures de réduction des coûts et une augmentation du taux de production au 3etrimestre. Le carnet de commandes a bien résisté et les prises de commandes ont été importantes au 3etrimestre. » Le dirigeant reste cependant optimiste même s’il faut passer par des mesures : « Pour que Scania puisse ressortir de la crise mieux préparée pour maintenir sa rentabilité et investir à grande échelle dans les nouvelles technologies afin de favoriser la transition vers un système de transport durable, une transformation des coûts est nécessaire. D’importantes mesures visant à réduire les coûts structurels ont été adoptées au cours du 2etrimestre et se poursuivront au cours des prochains trimestres. Les réductions de personnel annoncées au 2etrimestre sont en cours de mise en œuvre et l’analyse des activités industrielles et commerciales de Scania nous a amenés à prendre la décision de fermer les installations de production de bus et de cars à Lahti, en Finlande, et le centre régional de produits à Bangkok, en Thaïlande. »

Forte hausse des ventes VO

« Au cours des neuf premiers mois de 2020, les livraisons de véhicules ont régressé de 36%, avec un volume plus faible, principalement en Europe et en Amérique latine, où le chiffre d’affaires net et les bénéfices ont considérablement diminué. Au 3etrimestre, le nombre de clients ayant besoin d’un rééchelonnement a diminué. Scania a réussi à réduire son exposition au risque en diminuant considérablement le stock de camions d’occasion, les ventes de camions d’occasion ayant fortement augmenté au cours de la période » a déclaré Henrik Henriksson.

Reprise mondiale fragmentée

« La situation mondiale demeure incertaine et le risque de fortes tensions pèse sur notre activité commerciale, compte tenu de la forte augmentation des taux d’infection par la Covid 19 observée récemment. La vision de la reprise économique mondiale est fragmentée, en raison également de l’incertitude politique et des relations commerciales tendues. Bien que l’on constate une évolution positive tant en ce qui concerne l’utilisation des véhicules par nos clients que le nombre important de commandes, la demande à long terme reste incertaine. En Europe, la demande de camions est actuellement forte, de même qu’en Amérique latine » a précisé le PDG de Scania.

A lire aussi : Scania lance sa première gamme de camions électriques

Le Scania 25 L batterie électrique 6×2 rigide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *