Économie SITL

Enquête Chargeurs : le TRM sous-capacitaire

L’AUTF et le cabinet bp2r ont présenté hier à la SITL l’enquête qu’ils ont réalisé auprès des chargeurs sur « leur perception de la conjoncture du transport routier de marchandises. » Elle montre que « l’insuffisance de l’offre de transport routier, déjà constatée depuis le printemps 2017, risque de se traduire par une situation de tension capacitaire. » Avec des conséquences comme une dégradation de la qualité de services, une hausse des prix ou encore le manque de main d’œuvre roulante. Le détail de cette enquête.

Le questionnaire a porté sur les quatre activités : marchandise générale/general cargo (le plus représenté), température dirigée, vrac liquide et pulvérulent et vrac solide. Les 239 entreprises françaises interrogées (industriels et distributeurs) totalisent un budget d’achat de transport routier proche de 12 Mds euros.

Un TRM sous-capacitaire. La plupart (70%) des chargeurs interrogés a enregistré une croissance modérée ou forte entre 2016 et 2017, 73% d’entre eux prévoient une situation similaire entre 2017 et cette année. Mais l’augmentation de la demande de transport constatée depuis une année. « Les deux tiers des chargeurs considèrent que le marché du transport routier de marchandises est sous-capacitaire » (pour 68%). Et la situation devrait s’aggraver cette année, toujours selon l’enquête.

Ces conditions entraînent quatre conséquences majeures pour les chargeurs :

  • une dégradation de la qualité de services qui se traduit par des reports ou annulations de transport. L’an passé, le taux de défaillance moyen constaté dépasse les 6%, ce qui représente 6 commandes non satisfaites sur 100.
  • Le manque de conducteurs routiers. La plupart des chargeurs pensent que la mobilisation des entreprises de transport pour résoudre les difficultés de recrutement est de moyenne (pour 37% des chargeurs interrogés) à forte (pour 11%).
  • Une remontée des prix de transport de 2% (face à une revalorisation moyenne de 3,1% que les transporteurs comptaient demander à leurs clients.
  • Les comportements d’achats évoluent « pour s’adapter au défi capacitaire ». La nécessité d’optimiser les ressources par la mutualisation entre chargeurs pour 42% et le recours à d’autres modes de transport pour 29%.

Source AUTF/Cabinet Bp2r

Pour cette année 2018, 43% des chargeurs interrogés pensent augmenter leur nombre de transporteurs routiers contre 37% qu’ils ne le feront pas (20% d’entre eux baisseront leur nombre). Quand on leur demande comment ils perçoivent la santé financière de leurs transporteurs : ils répondent pour 51% « bonne » contre seulement pour 3% « mauvaise ».

Lire l’enquête dans son intégralité

A propos de :

L’AUTF, l’Association des Utilisateurs de Transport de Fret, est depuis 1993 la seule organisation professionnelle représentative en France des entreprises qui ont des marchandises à transporter (import/export/distribution) par tous modes (routier, ferroviaire, fluvial, maritime ou aérien). Elle rassemble plus de 150 grands groupes et entreprises, 30 fédérations sectorielles et est implantée dans plusieurs régions. Elle apporte à ses adhérents informations et conseils (fiscalité, assurances, douanes, environnement, …) et assure une veille qui leur permet d’anticiper les évolutions du secteur. Elle représente les chargeurs au niveau européen par son président qui préside également l’European Shippers’ Council (ESC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.