Actu

Enquête FNTR : le secteur toujours fragilisé par la COVID

Selon la dernière enquête de conjoncture de la FNTR, le secteur du transport routier demeure largement fragilisé par la crise. L’activité au 4ème trimestre 2020 demeure encore nettement en dessous de sa moyenne de long-terme. Plus de la moitié des chefs d’entreprise (53%) enregistre une baisse de leur activité. Seuls 9% d’entre eux notent une hausse.

2020 reste une année très difficile pour les transporteurs puisque seulement 23% sur l’année en moyenne déclarent être satisfaits de la situation de leur entreprise contre 48% l’année dernière, soit une baisse de 25 points, selon la FNTR. Au niveau des régions, toujours des disparités. Les transporteurs des régions de Provence-Alpes-Côte d’azur et Île-de-France sont les moins satisfaits de la situation de leur entreprise (respectivement 65% et 55%). A l’opposé, ceux des régions de Bourgogne-Franche-Comté et du Pays de la Loire sont les plus satisfaits.

L’emploi subit aussi de plein fouet la crise sanitaire et économique. Pour le 1er trimestre 2021, seulement 9% des chefs d’entreprise prévoient une hausse du nombre de leurs conducteurs, contre 11% pour la même période de l’année 2020.

Les investissements en 2020 ont été impactés. 24% des chefs d’entreprise ont investi dans les poids lourds neufs, contre 45% en 2019. Au dernier trimestre de l’année, 26% des chefs d’entreprise déclarent avoir investi dans les véhicules contre 35% à la même période de l’année précédente. Seulement 29% prévoient des investissements au cours des prochains mois. Il faut prendre en compte que 2018 et 2019 ont été des années record en ventes de camions. Autrement dit, bon nombre de transporteurs avaient déjà renouvelé leur parc poids lourds.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.