Actu

Enquêtes-Transport : une dynamique de ralentissement

Selon 2 enquêtes de conjoncture, l’une sur les transporteurs, l’autre sur les chargeurs, l’activité transport enregistre une baisse de son dynamisme. Plusieurs raisons ont été constatées : baisse de l’investissement, hausse des coûts de production, … Et la situation devrait se poursuivre cette année.

Tout d’abord, selon l’enquête de conjoncture de la FNTR du transport routier de marchandises (TRM) pour le premier trimestre 2023, les chefs d’entreprise observent une diminution de l’activité, avec une chute significative de l’indicateur mesurant l’activité au premier trimestre 2023, revenant à son niveau du deuxième trimestre 2019.

De plus, ces dirigeants prévoient une poursuite de cette détérioration au deuxième trimestre 2023. L’enquête révèle également que bien que l’investissement demeure stable par rapport au trimestre précédent, il demeure bien en-deçà de sa moyenne historique.

Une récession ou une stagnation des volumes

Même constat pour l’étude annuelle dédiée cette fois aux chargeurs réalisée par bp2r en partenariat avec l’AUTF : la dynamique de ralentissement des volumes se manifeste clairement. En ce qui concerne l’année 2023, plus de 60 % des répondants anticipent une récession ou une stagnation des volumes.

« En conséquence, en 2022, les chargeurs ont constaté un rééquilibrage entre l’offre (la capacité de transport), et la demande (les volumes à transporter) » précise l’étude.

En 2022, les chargeurs ont remarqué une augmentation sans précédent des prix du transport, avec une moyenne de +4,4 % hors carburant, en raison de la hausse généralisée des coûts de production du transport. Pour l’année 2023, ils prévoient une hausse de 4,3 %.

Selon les répondants, les priorités principales des directions générales en matière de transport de marchandises sont de maintenir un service fiable et d’éviter les ruptures (55 %), ainsi que de maîtriser voire réduire les coûts (37 %).

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *