Actu

Enregistrant des résultats record, Lamberet initie un nouveau plan industriel de long terme

Tout va très bien madame la marquise, pourrait chantonner Lamberet. Après un exercice 2018 record, le carrossier frigorifique annonce investir dans deux nouveaux ateliers sur son site de Saint-Cyr-sur-Menthon, avec la création de 250 emplois.

C’est sur un tout nouveau site de 4 hectares contigu à l’usine que sera édifiée une unité de fabrication de châssis et une unité d’assemblage de camions frigorifiques de 12 à 26 tonnes. L’usine existante pourra ainsi être intégralement consacrée à la production de semi-remorques frigorifiques.

Vieux d’un demi-siècle, le site de Saint-Cyr-sur-Menthon devrait ainsi franchir la barre du millier de salariés grâce à ces 250 nouveaux emplois. Lamberet avait déjà ouvert en 2016 une nouvelle usine près du Creusot pour répondre «à la croissance continue» enregistrée par le groupe depuis dix ans. Ce site, qui emploie près de 150 collaborateurs, va lui aussi être agrandi à partir de cette année. Ces divers projets représentent un investissement de près de 10 millions d’euros pour la seule année 2019, entièrement financé sur fonds propres.

Erick Méjean, Directeur Général de Lamberet SAS
L’acquisition de ces 40 000 m2 de terrain est une étape décisive pour écrire le futur de Lamberet. Nous allons utiliser ces 4 hectares pour construire une seconde unité de production. Elle comprendra un ensemble consacré à la fabrication de nos nouveaux châssis et faux-châssis développés par notre centre de R&D, ainsi qu’une ligne de production dédiée à la fabrication des panneaux et à l’assemblage des carrosseries de porteurs de 12 à 26 tonnes. Les premiers ateliers devraient être achevés courant 2021. Parallèlement, ce projet permettra d’accroître sensiblement notre capacité de production de semi-remorques frigorifiques, en leur consacrant à 100% l’usine actuelle. Ce programme s’inscrit dans le cadre de notre stratégie d’investissements et de croissance à long terme. Nous avons déjà ouvert en 2016 une nouvelle usine de 21 000 m2 couverts en Bourgogne, afin de répondre à la très forte demande portant sur notre autre gamme, les utilitaires. Nous engageons aussi en 2019 des travaux d’agrandissement sur ce site qui emploie maintenant près de 150 collaborateurs. »

Le chiffre d’affaires du groupe s’est établit en 2018 à 210 millions d’euros, une progression de 5 millions d’euros par rapport à 2017. Il se traduit par la production de 7 400 carrosseries sous température dirigée, dont 4 400 véhicules industriels et 3 000 utilitaires. Ces volumes de véhicules confortent Lamberet dans sa position de premier carrossier frigorifique français. 40% de l’activité a été réalisée à l’export en 2018. Lamberet dispose d’un réseau de distributeurs agréés dans 40 pays et de filiales en Espagne et en Allemagne.

(avec agences et communiqué Lamberet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *