TRM24 Le Mag

EPOQU’AUTO 2021 : Berliet exposera des véhicules de services municipaux

Epoqu’Auto approche à grand pas. La 42e édition aura lieu les 5, 6 et 7 novembre à Lyon-Eurexpo. La Fondation Berliet y exposera six matériels de cinq marques françaises couvrant une période de trente ans. Ils illustrent la variété des missions indispensables à la vie de toute agglomération notamment la propreté, la sécurité, les transports.

Balayeuse Laffly, type D2, 1921 (photo) : Adoptée en une dizaine d’années par 300 villes européennes grâce à sa mécanique astucieuse, sa consommation modeste d’essence, d’huile et de bandages, sa rapidité d’exécution – dix fois plus qu’une balayeuse hippomobile.

Chasse-neige Latil TL 4 x 4, 1924 : Petit camion à 4 roues motrices et directrices doté d’un moteur 4 cylindres de 2,95 litres de cylindrée, il est équipé d’une lame relevable en bois qui s’adapte à l’épaisseur de la couche de neige et nécessite d’être enduite chaque matin de cire d’abeille pour limiter l’adhérence de la neige. « Il a fait » les JO de 1992 sur l’aire du Granier !

Véhicule de « sécurité ou sauvetage » terrestre, CBA Berliet : En 1925, équipé spécialement par Berliet pour le Corps des Sapeurs-Pompiers de Lyon d’une flèche qui permettait de soulever une charge tractée à l’aide d’une barre et d’une 2ème boîte de vitesses qui conférait au véhicule une forte puissance pour soulever et tracter les charges lourdes. Opérationnel pendant une trentaine d’années.

Autopompe Rochet-Schneider, type 18 400, 1921 (photo) : Voiture de lutte contre l’incendie, dotée d’un équipement Delahaye, fabriquée à 197 exemplaires par le constructeur lyonnais entre 1920 et 1926. Propriété de la Chocolaterie Menier à Noisiel, elle effectue sa longue carrière entre l’usine, la Cité Menier et le village ; elle affiche 40 834 km au compteur.

Arroseuse-balayeuse de Dion-Bouton, type K 1926 : Dotée d’un moteur 4 cylindres de 4 litres de cylindrée, d’une transmission par cardans et d’une « tonne » de 3 600 litres, elle est présentée en version « pédagogique ». Arrosage par jets frontaux à angle variable et nettoyage par brosse cylindrique relevable et débrayable.

Véhicule de lutte contre l’incendie Panhard, type K 185, 1952 : Équipé d’un moteur diesel sans soupapes HL de 6,8 litres de cylindrée, d’une cabine profonde Movic et d’une échelle mécanique de 30 m. de hauteur fabriquée par Metz. 569 exemplaires produits entre 1950 et 1953.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *