Actu Articles 18H

Étiquetage des pneus : de nouvelles règles pour les poids lourds

Les eurodéputés et les gouvernements de l’UE ont conclu hier un accord provisoire sur de nouvelles règles concernant l’étiquetage des pneus des voitures mais aussi des poids lourds. Il s’agit des véhicules lourds (pneumatiques de classe C3), qui ne sont actuellement pas couverts par les exigences d’étiquetage de l’UE.

Les étiquettes montreront l’efficacité en carburant, l’adhérence sur sol mouillé, la neige et le verglas, et le bruit de roulement externe. Selon les estimations, 10 millions de tonnes d’émissions de CO2 pourraient être économisées et 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires créés.

Conformément aux nouvelles dispositions, l’étiquetage devra indiquer l’efficacité en carburant des pneus, l’adhérence sur sol mouillé et le bruit de roulement externe. Des informations liées à l’adhérence sur la neige et le verglas pourraient également figurer sur l’étiquette avec les pictogrammes correspondants.

L’étiquette pourra être complétée à l’avenir, au moyen d’”actes délégués”, par des informations sur le kilométrage, l’abrasion ou les pneumatiques rechapés. Les données concernant les performances relatives au kilométrage et à l’abrasion seraient ajoutées lorsqu’une méthode d’essai sera disponible.

Les étiquettes devront être clairement visibles pour les consommateurs et dans toutes les situations où des pneus sont vendus, y compris en ligne. Elles devraient présenter un QR code pour un scannage facile.

La rapporteure Henna Virkkunen (PPE, FI) a déclaré: “Tout le monde connaît l’étiquette énergétique, il s’agit d’une marque déposée. De la même manière, le nouvel étiquetage des pneumatiques permettra aux consommateurs de faire des choix en connaissance de cause. Par exemple, les informations sur l’efficacité énergétique des pneus aideront les consommateurs à réduire les émissions et à économiser de l’argent, car les pneumatiques contribuent à hauteur de 20 à 30% à la consommation de carburant d’un véhicule. Le problème des micro-plastiques libérés par les pneus est une autre préoccupation importante. Je me félicite que toutes les institutions aient accepté d’inclure les micro-plastiques sur l’étiquette au plus vite, dès que des méthodes d’essai et des normes fiables seront disponibles.”

L’accord informel devra désormais être approuvé par la commission de l’industrie du Parlement et par le Comité des représentants permanents du Conseil (Coreper). S’il est ensuite approuvé par le Parlement et le Conseil, il pourra s’appliquer à partir du 1er mai 2021.

(avec communiqué Parlement européen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *