Coronavirus Instantané TRM24

Les entreprises de transport bénéficieront des mesures d’urgence pour faire face à l’épidémie de COVID-19

Levée de FO de l’appel au droit de retrait

A l’issue d’une réunion téléphonique samedi entre les fédérations patronales du transport routier, les organisations syndicales et la DGITM, le gouvernement a pris des mesures en urgence en faveur des entreprises de transport et de leurs conducteurs routiers. FO Transports a finalement levé son appel aux routiers à exercer leur droit de retrait.

Dans une lettre adressée hier aux trois présidents des fédérations du transport routier – Jean-Christophe Pic président de la FNTR, Eric Hemar président de TLF et Aline Mesples présidente de l’OTRE – et que TRM24 a pu lire, Muriel Pénicaud, la ministre du travail, Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux transports, rappellent que « l’engagement des entreprises du transport routier et de la logistique est essentiel » et les remercient « pour leur investissement dans la continuité de l’approvisionnent de nos concitoyens dans cette période difficile. » Les ministres rappellent que les entreprises de transport comme toutes les entreprises peuvent profiter du dispositif de l’activité partielle. Ils précisent que « les DIRECCTE ont été invitées à faire preuve de souplesse dans l’instruction des dossiers afin d’en accélérer leur traitement. » Les ministres précisent que « les entreprises de transport bénéficieront des évolutions en cours d’adoption dans le cadre des mesures d’urgence pour faire face à l’épidémie de COVID-19. Ils précisent surtout que sera pris en compte le régime des heures d’équivalence. Concernant l’activité partielle qui est fixée à 35 heures, une ordonnance précisera dans les prochains jours que les heures réalisées en application de ce régime au-delà de la durée légale travail seront indemnisées dans les mêmes conditions. »

Le gouvernement a mis en place un espace dédié aux services pour les conducteurs routiers sur le site Bsion Futé. « Des consignes ont été données pour que les équipements sanitaires, dont les douches  pour qu’elles soient gratuites, les coins de vente alimentaire à emporter soient ouverts et nettoyés » nous a précisé le ministère des transports que nous avons pu joindre ce week-end.

Lors de la réunion téléphonique samedi, les organisations syndicales ont tenu à apporter quelques précisions sur les conditions sanitaires des conducteurs routiers. La CFTC a souligné « l’importance de régler la question des protections et a insisté sur le nettoyage des équipements des stations services » tout comme la CFDT qui demande des protections pour les salariés inquiets. FO a précisé que les problèmes d’accueil des conducteurs sur les plates-formes perduraient. La CGT présente a dénoncé de son côté la dérogation des temps de conduite ainsi que le texte sur les congés. La CFTC a abordé enfin les dérogations de temps de conduite mais insiste sur la « nécessité de préserver les repos et demande la prise en compte des heures d’équivalence pour le chômage partiel. »

Par ailleurs, le gouvernement a mis en place une adresse mail à utiliser pour signaler les dysfonctionnements sur les aires de services ou de repos ainsi que les centres de contrôle technique : servicestrm@developpement-durable.gouv.fr. Un numéro d’appel téléphonique pour effectuer ces signalements sera indiqué dans quelques heures.

Enfin, une carte d’information est disponible sur le site Bison futé : https://www.bison-fute.gouv.fr/tout-savoir-sur-l-ouverture-des.html Le ministère des transports nous a informé qu’une actualisation de la carte des centres de contrôle technique est en cours.

Un nouveau point entre les syndicats, les fédérations du transport routier et de la logistique aura lieu mercredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *