Actu

Faits & Chiffres URF : la route toujours privilégiée pour les marchandises

L’URF publiait en janvier son ouvrage annuel Faits & Chiffres, la plus importante base de données sur la route et les transports en France et en Europe. Il permet d’apprécier les évolutions sur plus de 10 ans. Sans surprise, la part de la route pour le transport de marchandises n’a pas bougé depuis des années, restant majoritaire (88%).

Faits et chiffres, Statistiques des mobilités en France et en Europe, de 148 pages s’appuie sur des données collectées exclusivement auprès d’organismes nationaux et internationaux de référence. Afin de toujours mieux cerner les évolutions de la mobilité, l’édition 2021 s’est enrichie de deux nouvelles pages consacrées aux nouvelles mobilités (vélo et micro-mobilité).

Grâce à ces données, l’URF souhaite rappeler le rôle majeur joué par la route : premier patrimoine public français, fort contributeur à l’économie nationale et important générateur de ressources fiscales. La route reste en effet l’essentiel des déplacements des voyageurs (90%) et des marchandises (88%, taux quasi-stables depuis 2004).

Les poids lourds ont parcouru l’an dernier près de 35 milliards de kilomètres. Le pourcentage de circulation à vide baisse en 2019 : il est de l’ordre de 17,5% en moyenne pondérée. Pour les poids lourds étrangers (9 milliards de véhicules x km), le pourcentage de circulation à vide est nettement inférieur à celui du compte d’autrui français.

La France compte 37,3 millions de voitures particulières et 6,6 millions d’utilitaires légers et de camions. Ils parcourent 511 milliards de kilomètres chaque année. Depuis 2014, les immatriculations VUL et camions neufs étaient reparties à la hausse ; la crise de 2020 a de nouveau entrainé une chute spectaculaire de ces immatriculations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.