Décryptages Social

Formation conducteurs : que dit l’accord européen ?

Le Conseil européen a trouvé le 12 décembre dernier un accord avec le Parlement européen sur les règles révisées visant à moderniser les exigences de formation pour les conducteurs de véhicules industriels (poids lourds et autobus). Il s’agit par ailleurs de parfaire la reconnaissance de la formation obligatoire dans un autre pays européen. Accord pour l’heure provisoire. Le détail.

Sur le plan plus technique, le projet de directive modifiera la directive existante relative à la qualification initiale et à la formation périodique des conducteurs professionnels titulaires d’une licence C ou D. Il introduira également des modifications connexes à la directive sur les permis de conduire.

En réalité, le Conseil européen propose une révision d’une directive déjà appliquée dans ce domaine en y apportant des modifications liées à la sécurité et à l’environnement de la conduite des professionnels de la route. « Et les nouvelles règles sur la reconnaissance des qualifications permettront aux conducteurs de se déplacer plus facilement entre les différents pays de l’UE à des fins professionnelles, et aux entreprises de transport d’embaucher des travailleurs qualifiés » a indiqué Kadri Simson, ministre estonien des affaires économiques et de l’infrastructure.

Mais, précision importante, chaque Etats membres doit donner son feu vert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *