Actu

Formation : le CPF pour passer le permis poids lourd

Lors de l’examen en Commission Affaires sociales de l’article 1 du projet de loi « Avenir professionnel », plusieurs amendements ont été proposés par des députés afin d’étendre aux poids lourds l’éligibilité au CPF de la préparation de l’épreuve théorique du code de la route et de l’épreuve pratique du permis de conduire.

Parmi les nombreuses modifications, Le compte personnel de formation (CPF), qui a remplacé depuis le 1er janvier 2015 le droit individuel à la formation (DIF), ne devrait plus être valorisé en heures mais crédité de 500 à 800 euros par an selon le profil du salarié (dans la limite d’un cumul équivalent aux droits de 10 années). Il pourrait, prochainement, être plus facilement mobilisable par le salarié et les offres de formation devraient être élargies.

Les députés de tout bord (LREM, LR, UAI et Nouvelle Gauche) ont souhaité y associer les professionnels de la route en élargissant la possibilité d’utiliser le compte personnel de formation (CPF) pour décrocher ses permis poids lourds (jusqu’ici proposé pour les véhicules légers uniquement) et en plus de l’épreuve théorique du code de la route.

Les travaux des Commissions à l’Assemblée Nationale et au Sénat ont commencé début mai. L’article 1er, dont l’examen s’est achevé dans la nuit de mardi à mercredi, a concentré à lui seul le dépôt de 201 amendements sur les quelque 1 200 à examiner. Le projet de loi et ses amendements seront examinés en première lecture à l’Assemblée dès le 11 juin. Nous devrions être fixés sur ces amendements concernant les poids lourds et le permis de conduire. Et surtout nous devrions avoir des précisions sur l’avenir des OPCA, dont le rôle actuel est de collecter les contributions de formation et de financer la formation professionnelle, et qui devraient être transformés en opérateurs de compétences.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.