A (RE)VOIR Articles 18H IAA TRANSPORTATION 2022

FPT Industrial annonce lancer un moteur multi-carburants incluant l’hydrogène

FPT Industrial

© TRM24

C’est un club très select, qui comprend quelques références parmi les motoristes mondiaux. Ainsi, après DAF et Cummins, voici que FPT Industrial (le motoriste attitré du groupe Iveco) annonce la production prochaine d’un moteur carburant à l’hydrogène. Cette annonce a été faite hier lors d’une conférence de presse sur le stand FPT Industrial lors du salon IAA Transportation 2022. Il s’agit de la révélation du bloc moteur FPT Industrial Cursor XC13, une évolution profonde du fameux Cursor 13 produit à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire).

Cette nouvelle génération est pensée, comme le fut le Cursor 8 à l’origine, pour anticiper les normes anti-pollution à venir (ici Euro VII, toujours en attente de publication). La vraie surprise vient de l’annonce faite par Sylvain Blaise, CEO FPT Industrial, que ce moteur serait disponible en version Diesel (compatible bio-carburants et carburants de synthèse comme les xTL et HVO) mais aussi dans deux variantes à allumage commandé : le GNV et, surtout, à hydrogène.

La puissance pourrait atteindre les 600 ch et le couple 2850Nm en version Diesel, y compris en applications routières. En parallèle, cette version aurait un gain de consommation de -9% et dépasserait les 49% de rendement thermodynamique (moteur avec tous ses équipements). En prime, le poids du bloc serait diminué de 100kg. Il étrenne également un turbo-compresseur à géométrie variable très sophistiqué profitant également d’un compresseur à entraînement électrique.

En version GNV FTP Industrial avance 520ch et 2500Nm de couple avec un gain de consommation spécifique de -10% ! Sur la version GNV, le gain de masse est de 80kg.

Le Diesel devrait être introduit sur le marché en 2023, la version GNV début 2024. Quant à la motorisation hydrogène, elle serait commercialisée au mieux fin 2024. Pierpaolo Biffali, Vice-président en charge de l’innovation chez FPT Industrial déclare que ce moteur à combustion hydrogène est en phase dite « Beta ». Donc en finalisation de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.