Actu

Gaussin présente en première mondiale 2 nouveaux véhicules à hydrogène

Lors d’une journée portes-ouvertes hier sur son site d’Héricourt (Haute-Saône), Gaussin a présenté en exclusivité ses deux nouveaux véhicules à hydrogène, l’ATM-H2 et l’APM-H2, destinés respectivement au transport en centre logistique et dans les terminaux portuaires.

Capitalisant sur son expérience unique dans les véhicules électriques, Gaussin complète sa gamme en lançant deux nouvelles versions fonctionnant à l’hydrogène : l’ATM-H2 destiné aux centres logistiques avec une capacité de traction de 38 tonnes et l’APM-H2 dédié au transport des containers sur les terminaux ports avec une capacité supérieure de traction de 75 tonnes.

Une énergie propre développée historiquement avec le Commissariat à l’Energie Atomique

Ces véhicules seront équipés du Powerpack Hydrogène dont les premiers développements remontent au partenariat avec le CEA-Liten (Commissariat à l’Energie Atomique – Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les Nanoparticules).

Utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène se combine à l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité en ne rejetant que de l’eau. L’hydrogène peut être produit à partir de sources d’énergie diverses et, en particulier, à partir d’énergies renouvelables. Il constitue par conséquent une alternative intéressante aux énergies fossiles et pourrait permettre à l’Europe d’atteindre les objectifs ambitieux de neutralité carbone qu’elle s’est fixés.

Facilité d’utilisation et performance

Avec les véhicules à hydrogène Gaussin, le plein du réservoir se fait en quelques minutes seulement et permet une autonomie de plusieurs heures. Ce ratio entre le temps de recharge et l’autonomie donne à l’hydrogène un net avantage sur les autres solutions technologiques. En outre, les gestes habituels effectués à la pompe à essence étant semblables lors du remplissage de l’hydrogène, la facilité d’utilisation est conservée et l’utilisateur se sent très vite à l’aise.

« Enfin, cette technologie ouvre la voie à d’autres innovations pour l’avenir. L’hydrogène est non seulement un acteur majeur pour l’avenir du transport de charges lourdes mais aussi un vecteur énergétique important dans l’avènement des énergies solaires et éoliennes. Avec l’hydrogène, il devrait être possible de lisser la production de ces énergies propres et de mieux les intégrer aux réseaux de distribution électrique » indique Gaussin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *