Actu

Gazole non routier : les professionnels du BTP ne décolèrent pas

Dans le cadre de la réforme des niches fiscales profitant aux entreprises, le projet du gouvernement qui prévoit d’augmenter le prix du gazole non routier a du mal à passer chez les professionnels du BTP. Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), n’a pas caché sa colère hier sur RTL. « Le gouvernement veut faire peser sur nos professions du BTP 2,2 milliards d’euros de charges supplémentaires alors que nous sortons à peine d’une crise et que nous recommençons à embaucher et à former » a-t-il déclaré.

Contrairement au gazole classique taxé à 60 centimes par litre, le gazole non routier est taxé 20 centimes. Le gazole non routier est uniquement autorisé pour alimenter les engins agricoles ou industriels qui ne circulent pas sur le réseau routier.

Pour Bruno Cavagné, la disparition de cette niche fiscale pourrait mettre en péril des entreprises. “Aujourd’hui je me demande ce que veut le gouvernement. Nous n’allons pas être les seuls à payer la moitié de la baisse d’impôts qu’a décidée le président de la République”.

Le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) devait rencontrer hier Bruno Le Maire, ministre de l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.