A (RE)VOIR Actu

Grand Paris : les poids lourds euro 3 et 4 interdits en journée

De nouvelles restrictions de circulation sont mises en place aujourd’hui dans le Grand Paris. Outre l’interdiction des véhicules diesel d’avant 2006, les poids lourds Euro 3 et Euro 4 (qui datent d’avant 2009) ne peuvent plus circuler en journée dans un large périmètre situé à l’intérieur de l’A86 qui forme une large boucle autour de Paris.

Le boulevard périphérique et les communes comprises entre le boulevard périphérique et l’A86, rejoignent les restrictions appliquées jusqu’à présent à Paris intra-muros. Précision importante : l’autoroute A86 n’est pas concernée par ces restrictions.

Les véhicules avec des vignettes Crit’Air 4 et supérieures, soit les plus vieux moteurs diesel et essence, ne peuvent plus circuler en semaine. Les véhicules particuliers (voitures ou deux-roues) et utilitaires légers classés Crit’Air 4, 5 et non classés ne peuvent plus circuler la semaine entre 8H et 20H, hors jours fériés, dans un large périmètre situé à l’intérieur de l’A86 qui forme une large boucle autour de Paris. Concrètement, il s’agit des véhicules diesel Euro 1, 2 ou 3, immatriculés avant le 31/12/2005, et des véhicules essences immatriculés avant le 31/12/96.

Pour les poids lourds, autobus et autocars, cette interdiction est valable tous les jours de 8 heures à 20 heures. Initialement prévue le 1er décembre 2020, cette interdiction déjà en vigueur dans Paris même avait été repoussée de 6 mois pour «des raisons qui tiennent notamment à la pandémie», selon Paris Métropole.

L’interdiction de circuler dans la ZFE ne s’applique pas aux véhicules de secours, ou aux véhicules utilisés pour approvisionner les marchés, ou pour des déménagements, des événements culturels ou des tournages.

En cas de non-respect de ce protocole, les contrevenants risquent une amende de 68 euros forfaitaires. Pour les poids lourds, bus et autocars, l’amende peut atteindre 135 euros d’amende. En sachant que les contrôles sont réalisés de façon aléatoire.

La Métropole prévoit également des dérogations en faveur des professionnels impactés par la crise sanitaire, sur justificatif : sont concernés les véhicules des entreprises ayant bénéficié d’un prêt garanti par l’État, du fonds de solidarité, ou de mesures de la région Île-de-France.

One Response

  1. Les maires parisiens et des grandes villes deviennent des rois……………………
    LES ROIS DE LA DISCRIMINATION AU BÉNÉFICE DES GROSSES SOCIÉTÉS ET DES ÉTRANGERS.
    C’est quand qu’ils baissent leurs pantalons pour se faire……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *