A (RE)VOIR Actu

Grand Prix Castellet : les camions devront rouler au biocarburant

Les camions courront au biocarburant sur le circuit du Castellet le week-end prochain lors de la reprise du Championnat de France des courses Camions. Le règlement les oblige désormais. Le MAN TGS de 1 200 ch de l’écurie Luxo Sport piloté par Ivan Rodrigues roulera au pur-XTL produit par Altens.

« Jusqu’au 9 octobre, six Grands Prix sont programmés lors de l’édition 2022 placée sous le signe de la transition énergétique. Les équipes qui y participent ont l’obligation de rouler exclusivement avec des biocarburants renouvelables », a précisé Pédro Chavez, Team manager de Luxo Sport.

« Les tracteurs ont un poids minimum de 5,4 tonnes et leur vitesse est bridée à 160 km/h. Départ lancé, ils doivent parcourir 12 tours en 45 minutes avec un seul plein d’une centaine de litres. Aucun arrêt au stand n’est autorisé pour se ravitailler » a-t-il ajouté.

Pour ces conditions extrêmes reconnaît Pédro Chavez, « les biocarburants utilisés cette année seront mis à rude épreuve. Ils devront démontrer leur fiabilité mais aussi leur capacité à optimiser la puissance des moteurs et leur consommation pendant les essais et les courses. Le pur-XTL est compatible avec notre moteur, comme avec toutes les motorisations diesel, sans aucune modification ni entretien particulier. Sa consommation est identique et son indice de cétane élevé a un impact positif sur nos performances en course quelles que soient les conditions climatiques ».

Par rapport à un poids lourd Euro VI fonctionnant au diesel, le pur-XTL réduit jusqu’à 90 % les émissions de gaz à effet de serre et jusqu’à 30 % les particules fines, selon Altens. Sans odeur ni fumée, il baisse aussi les oxydes d’azote de 9 % et les monoxydes de carbone de 24 %.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.