Actu

GT solutions : la dynamique d’activités d’une grande variété

La création de la « GT » remonte à 1946, il y a 75 ans, par Gaston Trochery, arrière-grand-père de l’actuel dirigeant Matthieu Sarrat qui a lui-même succédé à Michel, son père.  L’entreprise était à l’origine un loueur de véhicules industriels avec conducteur, qui a été baptisé GT Location en 1985 puis à à nouveau changé de nom au début de l’année 2019 afin de répondre précisément aux missions fixées par les dirigeants. Ce sera alors GT Solutions. Actuellement, l’entreprise emploie 1900 salariés, pour 1900 cartes grises, 12 plateformes de cross dock et 220 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Afin de devenir une marque de référence pour l’ensemble du transport et répondre plus facilement et plus rapidement aux besoins de flexibilité des clients, GT solutions a fait le choix de se diversifier en rachetant en 2018 les sociétés Fret industrie et DDS. Une meilleure maîtrise de la chaîne apporte une plus grande souplesse, mais aussi l’assurance d’une qualité de service irréprochable à tous les niveaux. GT solutions est organisé autour de 2 branches : GT solutions dédié (activité de location de véhicules) et GT solutions réseaux spécialisés (activité récente d’affrètement liée aux rachats de 2018). Ces activités sont déployées sur 7 pôles : l’automotive, la distribution de matériaux, la RHF/GMS, l’industrie, la santé, l’agroalimentaire, le BPE (béton prêt à l’emploi).

Matthieu Sarrat fait le point sur l’actualité de l’entreprise : « En dépit d’espoirs initiaux d’un retour rapide à la normalité après une année 2020 compliquée, l’année 2021 se révèle également atypique pour GT solutions. La dynamique d’activité a été marquée par des disparités de certains secteurs très actifs, comme le transport de matériaux de construction, et des secteurs très pénalisés, tels l’activité frigorifique RHF lors des confinements et la grippe aviaire dans le Sud-Ouest sur la première partie de l’année. Et au moment où l’activité repart, GT solutions se retrouve confronté aux mêmes difficultés que l’ensemble du secteur : la pénurie de conducteur, la hausse des coûts de revient et les difficultés d’approvisionnement en camion. Pour autant, la dynamique commerciale est forte, portée par des positionnements de niche sur le marché qui répondent aux attentes spécifiques des clients, tant en location de véhicules avec conducteurs qu’en distribution spécialisée. Concernant cette seconde branche, le déploiement de la nouvelle marque GT solutions réseaux spécialisés fin juin a signé la finalisation de l’intégration de Fret Industrie et son ancrage dans la notoriété de l’univers GT solutions. »

GT solutions suit sa démarche Vision

Le regard toujours tourné vers la suite, GT solutions s’est engagé depuis 8 ans dans une politique de transformation profonde et dynamique de l’organisation à travers le projet « Grandir Tous Ensemble » pilotée depuis 2017 par un Comité des Leaders, l’entreprise articule désormais son développement autour de 4 axes identifiés comme majeurs. Il s’agit de la qualité de vie au travail, avec pour ambition de se mettre au service des salariés pour améliorer leur vie sur les plans professionnel et personnel, l’innovation pour les clients, en développant de nouvelles compétences et prestations pour offrir plus de souplesse et mieux répondre aux besoins identifiés, la valorisation du métier de conducteur qui représente la force et l’identité de l’entreprise et l’expansion internationale. En adoptant l’identité GT solutions (Global Transport Solutions), l’entreprise affirme sa volonté de conquérir de nouveaux marchés. Plusieurs négociations sont en cours.

Matthieu Sarrat avec Nordine Latech, conducteur référent chez GT Méditerranée

Les conducteurs au cœur de la stratégie 

Toutes les entreprises de transport sont à la peine pour recruter de nouveaux conducteurs. Si le turn-over est faible chez GT Solutions, il y a des départs à la retraite qu’il faut compenser. Alors l’entreprise à une stratégie gagnante, même s’il y a actuellement 100 postes vacants. Alors, de nouveaux outils sont aujourd’hui accordés, et une réflexion commune est établie pour concevoir collectivement le « conducteur de demain » car GT Solutions a toujours voulu impliquer les sala­riés dans la marche de l’entreprise en leur laissant une certaine autonomie.

Depuis 18 mois, un chantier test est lancé sur la filiale méditerranéenne autour de la notion de responsabilisation des conducteurs. « Certaines tâches sont beaucoup plus pertinentes si elles sont réalisées par les conducteurs » observe Matthieu Sarrat qui est persuadé que la responsabilité des conducteurs peut être renforcée autour de 3 types de tâches : la relation à l’outil de travail, la gestion du planning d’exploitation et la vie en équipe y compris notamment le recrutement des futurs collaborateurs.

Les retours de cette démarche sont particulièrement positifs. En plaçant le salarié au centre de cette initiative, l’entreprise et les salariés ont pu constater de la création d’une meilleure autonomie, d’un meilleur sens de la cohésion et de l’entraide au travail. Les salariés ont le sentiment de maîtriser davantage leur quotidien professionnel, tout en étant accompagnés et formés pas à pas. Ainsi, Nordine Latech est l’un de ces conducteurs, depuis seulement un an chez GT Solutions, basé à Eguilles, près d’Aix-en-Provence, qui participe au recrutement, puis à l’intégration de ses nouveaux collègues. « J’interviens dans le cadre du recrutement collaboratif sur un site où il y a 120 conducteurs. L’attrait de mon travail est la polyvalence des tâches sur l’ensemble des missions du site, qu’il s’agisse des livraisons de commerce de centre-ville, de chantiers avec une grue ou de charges lourds. Dans ce cadre, nous apprenons à gérer notre activité en totalité. C’est très valorisant » . Devant le succès de cette démarche, GT solutions envisage de déployer le dispositif sur d’autres filiales.

Le pari sur le GNV

Depuis 2008, alors accompagné par Samada  (logistique de la grande distribution), GT solutions investit dans des véhicules GNV sur plusieurs secteurs d’activité (santé, agroalimentaire, automotive, BTP…). Encouragé par ses clients et par la législation européenne qui impose des contraintes ZFE (Zone à Faible Emission) pour les métropoles de plus de 150 000 habitants, GT solutions a intensifié son taux d’équipement GNV qui sera cette année 4 fois supérieur à la moyenne nationale.

L’un des 100 camions GNV chez GT Solutions

Les premières expériences sur porteurs frigo se sont révélées très positives pour l’entreprise avec des véhicules qui se révèlent peu bruyants et donc adaptés aux livraisons urbaines, peu odorants, avec un confort de conduite très apprécié des conducteurs et surtout plus propres ! « Nous aurons 100 véhicules GNV dans notre parc d’ici fin 2021. Nous souhaitions devancer l’injonction européenne qui imposera des normes ZFE en 2024 aux métropoles de plus de 150 000 habitants. » commente Frédéric Vorel, directeur commercial. Avec un taux d’équipement de véhicules GNV représentant 6 % de son parc, GT solutions dépasse effectivement la moyenne nationale qui est de 1.25 % (5000 véhicules GNV sur un parc français de 400 000 véhicules PL). Ce sont 17 nouveaux tracteurs et 14 porteurs GNV qui arrivent chez GT solutions cette année et formeront une flotte de 100 véhicules au total.

Une sortie de crise par le haut

La tendance 2022 observée par GT solutions chez ses clients, relève une part croissante des grossistes traditionnels et e-commerce dans les circuits de distribution. L’entreprise arrive à se positionner sur ces nouveaux créneaux, y compris auprès d’acteurs du e-commerce lorsqu’il s’agit de livraison à des garages. Plus généralement, la tendance va à une rationalisation croissante des supply-chain : approvisionnement direct des gros clients depuis les usines ou approvisionnement depuis des entrepôts situés hors de France. Dans ce cadre, les réflexions et les recherches autour des nouvelles technologies de traçabilité (RFID) s’intensifient. Dans ce contexte, GT solutions affine son offre commerciale autour d’une distribution à haut degré de qualité de service (J+1) et prévoit d’investir fortement dans les plateformes et dans les outils (à la fois TMS et portail client pour consulter les informations nécessaires à la traçabilité). Ainsi, une nouvelle plateforme a été inaugurée à Toulouse en septembre et une autre est en projet à Aulnay en 2022.

Evidemment, GT Solutions a vécu la période précédente avec les mêmes difficultés que ses confrères. Si les périodes de confinement du printemps 2021 ont fortement pesé sur l’activité Restauration-Hôtellerie (RHF) qui a perdu 3 millions de CA en 2021, l’entreprise n’a pas voulu avoir recours au licenciement économique et a préféré s’appuyer sur les dispositifs de chômage partiel. A cette baisse d’activité sur un secteur qui représente 15%, du CA de l’entreprise, la crise aviaire s’est également invitée début 2021 dans ce contexte difficile et a impacté la filiale volaille du groupe. Néanmoins, la croissance des volumes chez certains clients positionnés sur le poulet standard a permis de stabiliser l’activité. Heureusement, des rebonds ont été constatés sur d’autres secteurs clefs pour l’entreprise : le négoce de matériaux est en croissance de +15%, tiré par un secteur très porteur. La même tendance est observée sur le gros œuvre, le second œuvre, le sanitaire-chauffage, etc et chez les industriels des matériaux de construction (matériel électrique, longueurs en acier, spa, mobilier). Par contre, l’activité pneumatique, sur lequel GT solutions est historiquement référencé, a connu un contexte perturbé par la pénurie de pneus en début d’année liée à la désorganisation des chaines d’approvisionnements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.