Monde

Guerre commerciale US-Chine : le TRM et les poids lourds impactés

En réponse aux mesures de Trump, la Chine a proposé des droits de 50 milliards de dollars sur des produits américains. Sont concernés plusieurs secteurs dont la production de soja ou encore la production de pommes. Des centaines de transporteurs travaillant pour ces secteurs pourraient être affectés. Tout y passe, les avions, les voitures électriques et les poids lourds figurent sur la liste chinoise. Mais quel impact pour l’industrie du camion ?

Le petit jeu auquel se livrent les américains et les chinois risque bel et bien de fragiliser les ententes et les partenariats passés entre les constructeurs de poids lourds et de cars des deux pays. Le constructeur chinois BYD produit déjà aux Etats-Unis des autobus électriques et songent à fabriquer des camions à ordures et des chariots élévateurs. Foton de son côté souhaiterait commercialiser des camions (Auman Est) dotés de moteurs Cummins aux Etats-Unis. Les droits de douane sont déjà importants pour les camions : 25%.

Mais plus généralement, ce sont les producteurs de pommes à Washington et ceux de soja en Indiana qui risquent de souffrir le plus ainsi que leurs sous-traitants y compris des centaines d’entreprises de transport. De nombreux camions pourraient rester au parking en attendant que les relations américano-chinoises s’améliorent. L’an dernier, les États-Unis ont vendu 12,4 milliards de dollars de soja à la Chine, soit près de 60% de toutes les exportations de soja des États-Unis.

Hervé Rébillon

rebillon@trm24.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.