Non classé

Hausse prix gasoil : les routiers brésiliens en grève

Les routiers brésiliens poursuivent leur mouvement de grève entamé en début de semaine. Au cœur des revendications : une hausse soudaine du gasoil. Les actions ont une répercussion sur l’économie du pays. Les aéroports sont désormais impactés.

C’est tous les secteurs brésiliens qui sont touchés par la grève des routiers. Cette dernière menace les vols au départ de Brasilia et d’autres aéroports du pays. En raison de réserves de combustible “insuffisantes” à l’aéroport de la capitale Brasilia, “seuls les avions ayant la capacité de décoller sans refaire le plein” sont autorisés à atterrir. Encore hier, des routes étaient bloquées dans au moins 17 des 27 Etats brésiliens.

Pour faire baisser la pression, la compagnie pétrolière d’Etat Petrobras a annoncé une réduction de 10% du prix du diesel pendant 15 jours. “C’est une mesure exceptionnelle. Il ne s’agit pas d’un changement dans la politique de prix de l’entreprise”, a tempéré Pedro Parente, président de Petrobras. “C’est une quinzaine de jours pour que le gouvernement parvienne à un accord avec les camionneurs”, a-t-il dit.

Mardi soir, le ministre des Finances Eduardo Guardia avait annoncé qu’une taxe sur le diesel serait supprimée si le Parlement approuvait la fin de certaines exemptions fiscales pour les entreprises afin de compenser le manque à gagner pour les coffres publics. Mais les chauffeurs de poids lourds considèrent cette mesure insuffisante.

Hier, des représentants des routiers ont rencontré plusieurs ministres à Brasilia, mais aucun accord définitif n’a été trouvé pour résoudre ce problème qui revêt aussi de gros enjeux politiques à cinq mois de la présidentielle d’octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.