Articles 18H Instantané TRM24

« Il est impératif de remédier aux conditions inhumaines et sanitaires dangereuses » JC Pic, pdt FNTR

Alors que la situation ne s’arrange pas pour les routiers bloqués en Grande-Bretagne, le président de la FNTR, Jean-Christophe Pic, monte au créneau et lance une déclaration aux autorités françaises.

« Voilà plus de 4 jours que les conducteurs routiers sont bloqués de l’autre côté de la Manche. Parqués, les uns sur les autres, sans informations, pratiquement sans vivres, sans masques, ni gel, dans des conditions sanitaires déplorables. Quatre jours que les organisations professionnelles exigent une régularisation de la situation, et 4 jours que sur le terrain, rien n’avance assez vite.

Les conducteurs se sentent pris en otages à la veille de Noël. Ces fameux soldats de la deuxième ligne, comme l’a rappelé le Président de la République en d’autres circonstances, se sentent aujourd’hui considérés comme des citoyens de seconde zone, abandonnés par la France. Nous leur devons pourtant tellement.

Les transporteurs routiers avaient proposé une solution sécurisée et efficace pour rapatrier nos conducteurs dans des délais raisonnables pour le réveillon de Noël.

Après les discussions entre la France et le Royaume-Uni un autre protocole sanitaire de retour a été choisi et mis en place. Mais, dans les faits, il ne fonctionne pas ou pas assez bien ! Nos conducteurs épuisés vont passer Noël dans le froid, l’humidité, loin des leurs proches, avec leur seule cabine de tracteur comme partenaire de Réveillon !

Sur le terrain, la colère monte. Comment ne pas les comprendre quand nous serons nous-même au chaud profitant de commodités que ces mêmes conducteurs routiers ou leurs collègues nous apportent quotidiennement ?

Il est impératif de remédier dès maintenant avec les autorités britanniques aux conditions inhumaines et sanitaires dangereuses sur le terrain.

Dans un deuxième temps, il faut impérativement trouver des modalités– notamment par la reconnaissance des tests français – pour permettre la reprise de flux normaux car c’est la continuité de la chaine logistique entre la France et la Grande-Bretagne qui est en jeu. La France doit anticiper cela.

Car dans ces conditions nos transporteurs, les conducteurs ne retourneront pas au Royaume-Uni.

En cette veille de Noël, la FNTR tenait à leur apporter son soutien, leur témoigner ses remerciements et leur redire qu’elle se bat leurs côtés. »

Jean-Christophe Pic, Président de la FNTR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.