Actu

« Il m’apparait fondamental de maintenir un échange » Patrick Cholton, pdt FFC-Solutrans

Initialement prévues le 17 novembre au Matmut Stadium-Gerland de Lyon, les Rencontres de la Filière du Véhicule Industriel et Urbain ont été finalement reportées au 26 janvier prochain. Le thème de la Transition Energétique sera le fil rouge de cet événement. Solutrans 2021 sera présenté dans ses grandes lignes lors d’un déjeuner réunissant 300 invités. Pour l’E MAG TRANSPORT #4 qui vient d’être publié, Patrick Cholton revient sur ce report de l’événement et fait un point sur l filière VI à l’occasion de ce reconfinement.

E MAG T. : Vous avez reporté les Rencontres de la Filière VI au 26 janvier prochain. Ce report est une évidence et une nécessité pour la filière ?

Patrick Cholton :

« Jusqu’au dernier moment, nous avons tenté de maintenir l’évènement, dans un format adapté. Pour nous, c’est là qu’était l’évidence. Je rappelle qu’avec l’annulation de nombreuses manifestations en Europe autour de notre secteur depuis mars dernier, les Rencontres de la Filière constituaient le seul point de rendez-vous entre les professionnels, depuis SOLUTRANS 2019, et jusqu’à SOLUTRANS 2021. Nous nous conformons donc naturellement aux directives gouvernementales, mais, vous l’avez dit, les Rencontres de la Filière sont reportées, en aucun cas annulées. Il m’apparait absolument fondamental, surtout dans le contexte actuel, de maintenir un échange et de lancer des débats sur l’avenir de nos métiers. »

E MAG T. : Le thème principal et le programme seront-ils modifiés ?

Patrick Cholton :

« Sur le principe, nous souhaitons maintenir en l’état le programme de la journée, dans un format matinée, c’est-à-dire de 11h à 18h, avec un déjeuner de prestige. Les thèmes abordés restent complètement d’actualité, il n’y a pas lieu de les remplacer. De même, les constructeurs VI qui s’étaient engagés à présenter des véhicules à énergie propre nous soutiennent, et seront également présents en janvier. Enfin, même discours du côté des pouvoirs publics, le ministre des Transports doit aussi intervenir lors de la plénière, aux côtés de Luc CHATEL, Président de la PFA et des plus grands experts du secteur. »

E MAG T. : Comment se présente ce second confinement pour la filière, les entreprises sont-elles mieux préparées ?

Patrick Cholton :

« Passé le “coup de massue”, nous avons quand même pu constater que ce nouveau confinement se montrait plus léger pour nos entreprises. Si, au mois de mars, l’arrêt fut net et immédiat, les sociétés disposent aujourd’hui de protocoles stricts à respecter pour rester ouvertes. Par ailleurs, elles ont aussi l’expérience de la gestion de crise. Les chefs d’entreprises maitrisent un peu mieux les dispositifs d’activité partielle, de reports de charge, d’assistance gouvernementale ou de télétravail. Ce qui leur permet de se focaliser sur leur cœur de métier. Car, je le redis, l’activité n’était pas si mauvaise en cette fin d’année 2020, avant les dernières annonces. »

E MAG T. : La principale préoccupation pour les acteurs de la filière est la crise sanitaire. Celle de la transition énergétique reste cependant importante, il reste toujours le thème d’ailleurs des Rencontres de la Filière en janvier ?

Patrick Cholton :

« Transition énergétique, tous acteurs ! Le fil rouge des Rencontres de la Filière en janvier reste inchangé. Comme je le disais plus haut, le contexte sanitaire ne relègue pas les problématiques de la filière, bien au contraire. Plus que jamais, les secteurs VI-VU ont besoin de visibilité sur l’avenir des énergies, et sur l’évolution réglementaire, en France et en Europe. Nous aborderons donc bien entendu le WLTP, VECTO, les relations constructeurs-équipementiers-carrossiers, … »

E MAG T. : Lors de ces rencontres, dans ce contexte de transition énergétique, sera présenté VIsion’AIR de quoi s’agit-il ?

Patrick Cholton :

« VIsion’AIR est une étude paneuropéenne totalement inédite, lancée à l’initiative de la FFC, et réalisée par le BiPE. Dans le cadre de cette vaste étude, nous livrerons une analyse précise des marchés européens du véhicule industriel, ce qui constitue une première. VIsion’AIR présentera également une dimension prospective, puisqu’elle livrera les prévisions et potentiels de vente par type de carrosserie et par énergie partout en Europe. Ce “baromètre” permettra également aux constructeurs de valider s’ils sont ou non en phase avec les objectifs de réduction des émissions de la commission européenne dans chaque pays. C’est un outil de très grande qualité qui va aider l’ensemble de la filière française à tenir son rang et à faire fructifier ses nombreux atouts ! »

E MAG T. : Le message des Rencontres, c’est de dire que 2021 sera une année de pleine dynamique de la Filière, du moins sur le second semestre, avec en point d’orgue SOLUTRANS en novembre ?

Patrick Cholton :

« Le confinement que nous vivons aujourd’hui ne doit pas annihiler la dynamique de notre secteur, entamée au sortir du premier épisode de la crise sanitaire, dès le mois de juin dernier. Depuis cette date, les entreprises de la Filière ont travaillé d’arrache-pied pour retrouver l’envie d’entreprendre et de récupérer d’une situation inédite et parfois compliquée au plan économique. Les Rencontres de la Filière, en janvier prochain, vont permettre de tirer un premier bilan après crise, et surtout de donner le coup d’envoi d’un nouvel élan ! Et ce, 11 mois avant SOLUTRANS, qui sera le véritable rendez-vous européen de la filière VI-VU de l’année. Le salon 2021 sera définitivement le passage obligé de tous les acteurs de notre secteur. Nous ressentons déjà un engouement exceptionnel, avec près de 60 % des surfaces déjà réservées et des halls déjà complets. Pour la première fois, la Fiev organisera un village d’équipementiers première monte, tout comme la filière hydrogène, qui aura son propre espace, par exemple. Vous le voyez, tous les professionnels attendent SOLUTRANS 2021 avec impatience. Cette édition cristallisera à la fois les attentes du marché, mais également ses nouveautés, et donnera véritablement le pouls de la filière pour les années suivantes. SOLUTRANS est, je le répète, incontournable pour les sociétés qui veulent se démarquer, tout comme pour les visiteurs qui souhaitent marquer leur appartenance à une filière plus que jamais dynamique. »

Retrouvez l’interview de Patrick Cholton dans l’E MAG TRANSPORT #4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *