Actu

Immatriculations VI : hausse des ventes de poids lourds partout en Europe

Les immatriculations de véhicules utilitaires ont enregistré une baisse en mai (-17,7%), principalement due à une chute des VUL (-22,1%). Tous les autres segments – poids lourds et utilitaires – ont progressé sur la même période, selon l’ACEA.

En mai, au total, 136 410 unités ont été vendues. Les chiffres ont chuté de 17,7 %. La baisse des ventes de VUL a eu une incidence négative sur la performance globale. Tous les marchés clés de l’UE ont enregistré des pertes à deux chiffres, l’Espagne enregistrant la plus forte baisse (-29,3%). Depuis janvier, les ventes globales de véhicules utilitaires neufs ont diminué de 19,8 % dans l’UE, totalisant 673 095 unités.

Les poids lourds en progression partout

Le mois dernier, les immatriculations de poids lourds neufs dans l’UE ont augmenté de 8%, atteignant 21 896 unités. Presque tous les marchés d’Europe centrale ont enregistré des gains, contribuant à la performance positive de la région, la Lettonie enregistrant la plus forte augmentation (+86,9%). Si l’on considère les quatre grands marchés d’Europe de l’Ouest, seule l’Espagne enregistre une croissance négative (‑4,6 %). L’Allemagne a enregistré une croissance modeste (+2,4 %), tandis que la France et l’Italie ont enregistré des gains à deux chiffres (+14,6 % et +14,3 % respectivement).

Depuis le début de l’année, les ventes de poids lourds neufs ont affiché une légère baisse (-0,4%). L’expansion des ventes en mai n’a pas suffi à compenser la performance cumulée négative. Les résultats des quatre marchés clés d’Europe de l’Ouest ont montré des résultats mitigés : la France et l’Espagne ont réussi à afficher une croissance sur cette période (+5,3 % et +1,8 % respectivement), tandis que l’Allemagne et l’Italie ont enregistré des baisses modestes (-4,0 % et -1,8 % respectivement).

Les VUL en chute libre

En mai, les ventes de véhicules utilitaires légers ont reculé dans l’ensemble de l’UE (-22,1%), comptant 108 355 unités. Chacun des principaux marchés de la région a enregistré des baisses le mois dernier. L’Espagne a connu la plus forte baisse (-32,6%), suivie de l’Allemagne (-23,8%) et de la France (-19,7%). En revanche, l’Italie a enregistré une baisse moins importante (-13,5%).

Bonne tenue des utilitaires

Les ventes de véhicules utilitaires en mai ont augmenté de 3,6 % dans l’UE, avec 25 603 unités. De nombreux marchés d’Europe centrale ont contribué à la performance positive. Les quatre plus grands marchés d’Europe occidentale ont enregistré des résultats mitigés. L’Italie (+10,7 %) et la France (+9,1 %) ont affiché des gains. L’Allemagne et l’Espagne ont en revanche enregistré des pertes (respectivement -4,8 % et -4,6 %). Depuis janvier, 123 834 utilitaires ont été immatriculés dans l’UE, en baisse de 3,1 %. L’Allemagne a contribué à la performance négative de la région en affichant le résultat le plus faible des quatre marchés clés (-8,3%). L’Italie a enregistré une baisse modeste (-2,2 %), tandis que l’Espagne et la France ont connu une légère croissance (+1,5 % et +0,8 % respectivement).

Envolée des immatriculations des bus

En mai, les immatriculations des bus dans l’UE ont augmenté de 32,8 %, atteignant 2 452 unités, certains pays de la région ayant enregistré des gains à trois, voire quatre chiffres. La Bulgarie a enregistré la plus forte augmentation en pourcentage (+1 800,0 %). Le Portugal et la Suède ont également fortement stimulé la performance de la région (+515,0 % et +188,9 % respectivement). Jusqu’à présent en 2022, les ventes d’autobus et d’autocars neufs dans l’UE ont augmenté de 5,6 %. La croissance du mois dernier et de mars a ramené la performance cumulée de la région en territoire positif pour la première fois cette année.

Source :  ACEA

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.