Actu

Immatriculations VI : la baisse se poursuit

Selon les derniers chiffres de l’ACEA, la baisse des immatriculations de véhicules industriels tout segment se poursuit en Europe (-24,9% en mars). Elle est moindre pour les poids lourds (-4,6%). Il s’est vendu plus de camions en France le mois dernier (+1,6%).

Globalement, donc, les immatriculations de véhicules utilitaires dans l’UE ont poursuivi leur tendance à la baisse, reculant pour le neuvième mois consécutif (-24,9%). À l’exception de la Roumanie et de Chypre (+11,2 % et +1,6 % respectivement), tous les marchés de l’UE ont affiché des baisses, y compris les quatre principaux. L’Espagne a connu la plus forte baisse (-41,2 %), suivie de la France (-25,9 %), de l’Allemagne (‑19,6 %) et de l’Italie (-9,7 %).

Au cours du premier trimestre 2022, les nouvelles immatriculations ont diminué de 18,1 %, totalisant 411 097 unités. Les résultats de mars ont davantage pesé sur la performance trimestrielle que les résultats enregistrés au cours des deux premiers mois de l’année. Les quatre principaux marchés de l’UE ont contribué à la performance négative de la région : l’Espagne (-30,3 %), la France (-21,9 %), l’Allemagne (-11,6 %) et l’Italie (-4,8 %).

Baisse moindre pour les plus de 16t

Les ventes de poids lourds en mars dans l’UE ont reculé de 4,6 %, comptant 24 088 unités. Les quatre principaux marchés d’Europe de l’Ouest ont enregistré des résultats mitigés. L’Allemagne et l’Espagne ont enregistré des baisses (-9,2 % et -5,8 % respectivement), tandis que l’Italie et la France ont enregistré une croissance modeste (+1,9 % et +1,6 % respectivement).

Trois mois après le début de l’année, les nouvelles immatriculations de camions dans l’UE ont enregistré une légère augmentation (+0,6 %), atteignant 64 336 unités, grâce à la croissance au cours des deux premiers mois de 2022. À l’exception de l’Allemagne (-1,0 %), tous les principaux marchés d’Europe de l’Ouest ont contribué à la performance cumulée positive de la région : l’Espagne (+4,5%), la France (+3,1%) et l’Italie (+0,8%).

Le mois dernier, 28 333 nouveaux utilitaires ont été immatriculés dans l’UE, soit une baisse de 6,6 % par rapport à l’année dernière. Sur les quatre marchés clés de la région, seule l’Italie affiche une croissance (+0,9%). L’Allemagne a enregistré la plus forte baisse (-11,6 %), suivie de l’Espagne (-4,8 %) et de la France (-1,9 %). Sur les trois premiers mois de l’année, les ventes d’utilitaires dans l’Union européenne ont reculé de 2% pour atteindre près de 75 000 unités. Les performances des quatre plus grands marchés de la région ont varié. L’Allemagne et la France ont enregistré des baisses (-5,2 % et -1,0 % respectivement), tandis que l’Espagne et l’Italie ont connu une croissance modeste (+2,9 % et +0,4 % respectivement).

Source : ACEA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.