Actu

Immatriculations VI UE : l’année se termine moins bien qu’elle n’a commencé

L’année 2021 s’est terminée sur une nouvelle baisse des immatriculations de véhicules utilitaires tout segment. Mais sur les 12 mois, elles ont enregistré une hausse globale de 9,6%. Selon les chiffres de l’ACEA, la hausse est plus importante pour les poids lourds avec une croissance de 21,2% tout en restant en dessous des immatriculations pré-pandémiques de 2019. La Pologne enregistre des immatriculations record de camions.

En décembre, le marché européen des véhicules utilitaires s’est donc de nouveau contracté, marquant le sixième mois consécutif de baisse. La demande a diminué de 8,4 % à 155 963 unités, principalement en raison d’une baisse des ventes d’utilitaires. Mais sur l’ensemble de l’année 2021, les immatriculations de véhicules utilitaires dans l’Union européenne ont augmenté de 9,6 % pour atteindre 1 880 682 unités. À l’exception de l’Espagne (-2,8 %), tous les principaux marchés de l’UE ont affiché une croissance l’an dernier. L’Italie a enregistré la plus forte augmentation en pourcentage (+15,5 %), suivie de la France (+7,8 %), tandis que les immatriculations n’ont augmenté que d’un modeste 0,6 % en Allemagne.

Source : ACEA

Les immatriculations PL explosent à l’Est

En décembre, la demande de poids lourds neufs dans l’Union européenne a connu une croissance solide (+23,5%). Cela a été largement tiré par la solide performance de l’Europe centrale, et de la Pologne (+ 69,4 %) en particulier. Les quatre plus grands marchés d’Europe occidentale ont également contribué positivement à la croissance du mois dernier, en particulier l’Allemagne (+18,0%) et l’Espagne (+15,7%). Sur 2021, les nouvelles immatriculations de poids lourds ont bondi de 21,2 %, totalisant 240 346 unités dans l’ensemble de l’Union européenne. Cependant, cela reste environ 12 % en dessous des niveaux pré-pandémiques de 2019. Les 27 marchés de l’UE ont affiché une croissance l’année dernière, y compris les quatre plus grands : l’Italie (+24,5 %), l’Espagne (+12,5 %), l’Allemagne (+10,4 %) et la France (+5,6 %).

Le marché de l’utilitaire a performé

En décembre, 25 314 utilitaires ont été vendus dans l’UE, en hausse de 19,1 % par rapport au même mois de l’année précédente. A l’instar du segment des poids lourds, l’Europe centrale et la Pologne (+59,3%) en particulier ont fortement stimulé cette croissance. En ce qui concerne les quatre grands marchés, l’Italie (+21,2 %) et l’Allemagne (+14,6 %) ont enregistré les plus fortes hausses, suivies de l’Espagne (+2,2 %), tandis que la demande est restée stable en France (-0,2 %).

Sur 2021, les nouvelles immatriculations d’utilitaires ont augmenté de 16,8 % pour atteindre 289 316 unités vendues au total. Malgré des résultats négatifs de septembre à novembre, les gains enregistrés au cours du premier semestre et en décembre ont soutenu la performance de l’année entière. En conséquence, presque tous les marchés de l’UE ont réussi à mieux performer qu’en 2020, y compris les quatre principaux : l’Italie (+22,3 %), l’Espagne (+8,1 %), l’Allemagne (+5,6 %) et la France (+5,5 %).

Les autobus et autocars s’en sortent finalement bien

En décembre, 3 855 nouveaux autobus et autocars ont été immatriculés dans l’Union européenne, soit un gain de 6,8 % par rapport à décembre 2020. Des hausses à deux chiffres ont été enregistrées dans trois des quatre marchés clés de la région : l’Italie (+ 40,7 %), la France (+ 38,7 %) et l’Allemagne (+26,6 %). En revanche, l’Espagne a subi un recul important (-36,4%) au cours du dernier mois de l’année.

Sur l’ensemble en 2021, la demande d’autobus et d’autocars de l’UE a augmenté d’un modeste 2,8 % pour atteindre 29 941 unités vendues. Parmi les plus grands marchés de la région, seule l’Espagne a enregistré une baisse (-10,2%), tandis que les immatriculations de bus sont restées quasiment inchangées en Allemagne par rapport à 2020 (+0,2%). La France (+13,4 %) et l’Italie (+11,1 %) ont terminé l’année sur une note positive, enregistrant toutes deux des gains à deux chiffres.

Source : ACEA

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.