Actu

Immatriculations VI UE : le marché recule pour le 16e mois

L’ACEA a publié hier les immatriculations des véhicules utilitaires (tout segment) en Europe. Le marché poursuit son recul pour le seizième mois consécutif (-8,5 %). 1,3 million unités ont été cependant vendues depuis le début de l’année. Une nouvelle baisse due essentiellement à celle des immatriculations des utilitaires. Car le segment des poids lourds a connu un bond de 18% le mois dernier.

Les immatriculations de poids lourds dans l’Union européenne ont affiché une croissance accélérée, avec une augmentation de 18% à 23 592 unités. Les quatre marchés clés d’Europe de l’Ouest ont tous contribué positivement à la croissance de la région, l’Italie enregistrant la plus forte progression (+33,7%), suivie de la France (+7,6%), de l’Espagne (+7,3%) et de l’Allemagne (+1,2%). Jusqu’à présent, 211 649 nouveaux poids lourds ont été immatriculés dans l’UE, en hausse de 5,9 % par rapport à la même période en 2021.

Les immatriculations d’octobre d’utilitaires ont augmenté de 16% dans l’ensemble de l’Union européenne. La plupart des marchés de la région ont enregistré des gains à deux chiffres, notamment la Pologne (+24,7 %) – qui est le troisième plus grand marché de l’UE pour les camions – et l’Italie (+28,5 %). Les autres grands marchés ont connu des hausses plus modestes mais toujours solides : l’Espagne (+7,3%), la France (+3,9%) et l’Allemagne (+3,5%). Depuis le 1er janvier, le marché européen des véhicules utilitaires a augmenté de 2,7 %, avec 247 253 unités vendues.

Rebond des immatriculations des bus et cars

En octobre 2022, les immatriculations d’autobus et d’autocars neufs dans l’UE ont enregistré une forte croissance (+24,4 %), après quatre mois consécutifs de baisse. Les pays d’Europe centrale ont fortement contribué à cette augmentation globale (+87,1 %). Si l’on considère les quatre principaux marchés, seule l’Allemagne a fait moins bien qu’il y a un an (-27,7%). En revanche, l’Espagne a enregistré un gain à deux chiffres (+25,9%), suivie de l’Italie (+6,9%) et de la France (+5,6%) avec des résultats plus modestes mais toujours solides. De janvier à octobre, le marché européen des autobus et autocars neufs s’est contracté de 2,4 % à 22 832 unités, malgré le fort rebond du mois dernier. À l’exception de l’Espagne (+29,0 %), tous les marchés clés de la région ont enregistré des baisses importantes : l’Allemagne (-23,0 %), la France (-13,3 %) et l’Italie (-8,4 %).

In October 2022, the EU market for new commercial vehicles continued to struggle, declining for the sixteenth month in a row (-8.5%). This was due to the drop in new van registrations, which account for the vast majority of total commercial vehicle sales. By contrast, the truck and bus segments performed better than in October 2021. Looking at the region’s four largest markets, Germany saw the sharpest decline in total commercial vehicle sales (-12.4%), followed by France and Italy with more modest losses (-5.3% and -3.9% respectively). Spain, on the other hand, managed to post a slight increase (+1.2%).

Source : ACEA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.